Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

À surveiller: Saputo, Great-West et Jamieson Wellness

Dominique Beauchamp|Mis à jour le 16 avril 2024

À surveiller: Saputo, Great-West et Jamieson Wellness

Saputo augmente les prix pour contrer la hausse des coûts au Canada et aux États-Unis (Photo: Ryan Remioz pour La Presse Canadienne)

Que faire avec les titres de Saputo, Great-West et Jamieson Wellness? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Saputo (SAP, 36,59$): de nouveau attrayant après un recul de 14%

À la suite du récent déclin de 14% du titre de Saputo, Peter Sklar de BMO Marchés des capitaux, juge que le transformateur laitier est de nouveau attrayant.

Il en recommande donc l’achat à nouveau et augmente son cours cible de 41 à 42$, ce qui offre un potentiel de regain de 14,7%.

L’analyste attribue le recul du titre depuis la semaine dernière en partie au dévoilement d’un bénéfice de 0,25$ par action inférieur aux prévisions mitoyennes de 0,39$.

La lente reprise des services alimentaires aux États-Unis est en cause. Les petits restaurants, qui représentent 10% des revenus de cette division, n’ont pas rouvert leurs portes, indique l’analyste.

La pénurie de main-d’œuvre et la hausse des coûts de fret et de distribution ont aussi nui à la rentabilité de cette division.

Autre déception: le plan stratégique mondial pour raviver la croissance interne présenté pour la première fois n’a pas été à la hauteur des attentes. «Les initiatives dévoilées étaient largement des mesures prévisibles que l’on attendrait de toute compagnie du calibre de Saputo», juge l’analyste.

Bien que les résultats aient été inférieurs aux attentes, la plupart des problèmes cités par les dirigeants sont de nature transitoire et devraient se dissiper après la pandémie, croit néanmoins Peter Sklar.

De plus, le groupe continue d’augmenter les prix de vente au Canada et aux États-Unis afin de contrer la hausse de ses coûts.

Enfin, une fois la pandémie sous contrôle, les cours des prix pour les denrées laitières devraient aussi retourner à la normale et redevenir un vent de dos pour les futurs résultats du transformateur.

 

Great-West (GWO, 36,76$): l’assureur de l’empire Power fournit ses objectifs de 3 à 5 ans pour la première fois

Great-West (GWO, 36,76$): l’assureur de l’empire Power fournit ses objectifs de 3 à 5 ans pour la première fois 

La journée des investisseurs visait à mettre au jour la stratégie de la division de produits de retraite Empower, mais l’assureur-vie a aussi dévoilé des objectifs financiers pour les 3 à 5 prochaines années. Il s’agit d’une «première majeure», soutient Meny Grauman de Banque Scotia.

L’analyste est particulièrement ravi d’apprendre que Great-West vise une croissance annuelle composée de 8 à 10% du bénéfice par action, un rythme nettement plus vigoureux que par le passé.

L’assureur-vie vise aussi un rendement de l’avoir des actionnaires de 14 à 15% et de solides flux de trésorerie pour financer sa croissance et la hausse des dividendes.

Empower, le deuxième fournisseur américain de régimes individuels de retraite à cotisations déterminées avec 12 millions de membres et des revenus de 1,2 milliard de dollars américains, est au cœur de la nouvelle stratégie de croissance.

«Great-West y a consacré sa journée des investisseurs. Cela reflète le fait que l’assureur-vie y a investi d’importants capitaux, incluant l’achat de Personal Care pour 825 millions de dollars américains à l’été 2020 et celui des services de retraite de MassMutual pour 3,35 G$ américains en janvier 2021», explique Meny Grauman.

Great-West s’attend à ce que ces deux acquisitions accélèrent le rythme de croissance des bénéfices à plus de 10% à moyen terme. D’autres acquisitions sont envisagées pour ajouter aux économies d’échelle dans un marché qui se consolide.

Aux yeux des dirigeants, la plateforme numérique de Personal Care lui procure un avantage concurrentiel pour mieux servir les clients existants et offrir aux détenteurs de comptes individuels d’épargne retraite (IRA) ses autres services de gestion du patrimoine et ainsi accroître ses honoraires totaux et par participant.

Bien que la présentation lui a plu, Meny Grauman ne relève pas sa recommandation neutre pour le titre de Great-West. Son cours cible reste aussi à 38$.

 

Jamieson Wellness (JWEL, 35,25$): plus de vaccins, moins de vitamines

Jamieson Wellness (JWEL, 35,25$): plus de vaccins, moins de vitamines

Peter Sklar de BMO Marchés des capitaux prévoit que la demande pandémique pour les vitamines et les suppléments est appelée à ralentir maintenant que la vaccination augmente.

«Au Canada, le principal marché de Jamieson, la population sentira moins le besoin de prendre des suppléments pour renforcer leur système immunitaire même si certains garderont les nouvelles habitudes acquises pendant la pandémie», explique l’analyste.

Il note que la société a accru son bénéfice d’exploitation de 16% en 2020 alors que l’aperçu des dirigeants pointe vers une croissance de l’ordre de 8 à 14% en 2021. Les prévisions de l’analyste se situent au bas de cette fourchette.

Peter Sklar apprécie encore le positionnement des marques de Jamieson, mais il estime que le titre devrait s’échanger à 15 fois le bénéfice d’exploitation de 2022 au lieu du multiple de 17 fois auparavant.

L’analyste ajoute que Nestlé a récemment acquis le grand rival de Jamieson aux États-Unis, Bountiful Company, pour 5,7 milliards de dollars américains, soit 16,8 fois le bénéfice d’exploitation alors que l’action de Jamieson s’échange à un multiple de 18,5 fois le sien.

Il abaisse donc son cours cible de 42 à 37$ et ne recommande plus l’achat du titre qui a perdu 2% à la suite de ce rapport.