Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

À surveiller: BRP, Tesla et Mediagrif

Stéphane Rolland|Mis à jour le 16 avril 2024

Que faire avec les titres de BRP, Tesla et Mediagrif? Voici quelques recommandations d’analystes.

Que faire avec les titres de BRP, Tesla et Mediagrif? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

BRP (DOO, 57,34$) : une nouvelle usine

Le fabricant de véhicules récréatifs va construire une nouvelle usine au Mexique en raison d’une augmentation de la demande.

Benoit Poirier, de Desjardins Marché des capitaux, ajuste ses prévisions pour tenir compte de la demande et des dépenses en investissement plus élevées que prévu.

BRP devrait investir 185 millions de dollars (M$) dans le projet et l’installation devrait être opérationnelle d’ici l’automne 2021. La direction estime que les dépenses au cours de l’exercice 2021 (terminé le 31 janvier 2021) seront d’entre 275 et 300 M$ plutôt que les 220 à 250 M$ initialement prévus.

L’analyste, pour sa part, ajuste à la hausse ses prévisions. Pour 2021, il anticipe désormais un bénéfice par action de 2,15$ plutôt que 1,17$. Pour 2022, sa prévision passe de 2,50$ à 2,66$.

Dans l’ensemble, Benoit Poirier est heureux de voir que la demande est vigoureuse et que BRP investi dans la production de véhicule côte à côte, «un vecteur clé de création de valeur ».

Il maintient sa recommandation d’achat et sa cible de 64$.

 

 

Tesla (TSLA, 119,63 $US) : une demande impressionnante

Tesla (TSLA, 119,63 $US) : une demande impressionnante

Tesla a largement dépassé les attentes de livraisons de véhicules en juin, s’enthousiasme Daniel Ives, de Wedbush.

Le fabricant de voitures électriques a livré 90 650 véhicules au deuxième trimestre. Le consensus des analystes anticipait plutôt des livraisons à 68 380. «En tenant compte du contexte de pandémie, on peut dire qu’il s’agit d’un coup de circuit», commente l’analyste.

Daniel Ives réitère qu’il croit que la demande en Chine sera un «rayon de soleil » dans ce contexte économique plus sombre. Il pense que le seul potentiel du marché chinois peut représenter une valeur d’entre 300 et 400 dollars américains ($US) pour l’action.

L’analyste maintient toutefois sa recommandation «neutre» et sa cible de 1 250 $US. Par contre, si le scénario optimiste venait à se concrétiser, il pense que le titre mériterait une cible de 2000 $US.

 

Mediagrif (MDF, 5,82$) : vers la phase de croissance

Mediagrif (MDF, 5,82$) : vers la phase de croissance

Les résultats de Mediagrif ont été légèrement inférieurs aux attentes, mais Nick Corcoran, d’Acumen Capital ne s’en formalise pas puisqu’il juge qu’il s’agit de résultats «de transition».

Les revenus sont en baisse de 9,1% au quatrième trimestre 2020 (terminé le 31 mars) à 18,9 M$. Le consensus des analystes était de 19 M$. Le bénéfice ajusté avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) s’est établi à 0,5 M$, moins que le consensus à 1,9 M$.

La direction affirme qu’elle serait maintenant passée d’une phase de préparation à une phase de croissance, note Nick Corcoran, qui a écouté la conférence téléphonique après la diffusion des résultats. Les marges BAIIA devraient désormais se situer entre 8 et 12% au cours du premier trimestre. Elle était de 2,5% au quatrième trimestre.

L’analyste demeure optimiste quant à l’avenir de la société technologique de Longueuil. Il souligne que la demande demeure forte dans ses principales plateformes. Il renouvelle sa recommandation d’achat «spéculatif» et sa cible de 8,50$.