Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

À surveiller : Aecon, MTY, Ballard Power

Stéphane Rolland|Mis à jour le 16 avril 2024

Que faire avec les titres Aecon, MTY et Ballard? Voici quelques recommandations d’analystes.

Que faire avec les titres Aecon, MTY et Ballard? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Aecon (ARE, 14,75$) : début de suivi

Mona Nazir, de Valeurs mobilières Banque Laurentienne, entame le suivi de la firme de construction avec une recommandation d’achat et une cible de 20$, basée sur un multiple de 6,5 fois le ratio valeur comptable/bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA).

L’analyste note que 90% des revenus de la société sont générés au Canada et qu’elle est une «bénéficiaire directe » des investissements faits dans les infrastructures.

Elle note que son portefeuille d’infrastructures à revenus (aéroport, autoroutes, etc.) procure une diversification de ses activités. En croissance, ce segment devrait être un vecteur d’une augmentation des bénéfices.

Elle juge que l’évaluation du titre laisse entrevoir un fort potentiel d’appréciation. Le titre s’échange 6,5 fois le BAIIA prévu des 12 prochains mois, «même si Aecon a augmenté le carnet de commandes 65% depuis 2017 ». Le titre s’échange sous l’évaluation des pairs (un ratio d’entre 8,5 et 10 fois). Elle note que la possibilité d’une acquisition, tandis que le marché se consolide, offre de belles perspectives pour les actionnaires.

Mona Nazir estime que la société se trouve dans «une solide position financière » et dispose de flexibilité financière.

Groupe MTY (MTY, 25,21 $) : en prévision des résultats

Avec une baisse de l’action du franchiseur montréalais de 50% depuis le début de l’année, l’évaluation est faible en comparaison de son histoire, mais l’incertitude liée à la pandémie incite Vishal Shreedhar, de Financière Banque Nationale, à rester sur les lignes de côté.

En prévision des résultats du deuxième trimestre publiés le 10 juillet prochain, l’analyste anticipe que les fermetures d’établissement et le report des redevances auront plombé les résultats de la société. La croissance de ventes comparables devrait être «mise à mal » dans la plupart des enseignes, prédit-il.

Vishal Shreedhar anticipe que les ventes comparables au Canada auront décliné de 45,3% comparativement à une progression de 1,4% à la même période l’an dernier. Aux États-Unis, il prévoit une baisse de 31,1%, comparativement à une légère hausse de 0,6% durant la même période l’an dernier.

La question sera de savoir à quel rythme MTY sera en mesure de récupérer le terrain perdu, souligne l’analyste, qui mentionne que l’incertitude rend ses prévisions très incertaines.

Financière Banque Nationale renouvelle une recommandation «surperformance » et augmente sa cible de 28$ à 29$.

Ballard Power Systems (BLDP, 17,36 $US) : un vent favorable

Le vent favorable aux producteurs de piles combustibles n’a jamais soufflé aussi fort, croit Rupert Merer, de Financière Banque Nationale.

Plusieurs choses jouent en faveur de l’entreprise de Vancouver, notamment de la contribution de grands partenaires institutionnels, le développement des voitures électriques et l’attention renforcée du grand public au réchauffement climatique. «Réaliser des économies d’échelle pourrait encore prendre quelques années, mais d’importants investissements privés et publics appuient le secteur », commente-t-il.

L’analyste estime que Ballard est un «leader » dans son domaine et qu’elle a un bon potentiel du côté des piles combustibles destinées aux camions et aux autobus.

Malgré son enthousiasme, Rupert Merer émet une recommandation «surperformance » en raison de la forte progression récente du titre. La cible est à 18$.