Bombardier, MTY et Hexo éjectées du S&P/TSX. Est-ce si grave?

Publié le 19/06/2020 à 08:00

Bombardier, MTY et Hexo éjectées du S&P/TSX. Est-ce si grave?

Publié le 19/06/2020 à 08:00

Une usine de Bombardier

(Photo: La Presse canadienne)

BALADO. Quelques entreprises, dont Bombardier, MTY et Hexo, seront éjectées de l'indice principal de la Bourse de Toronto, le S&P/TSX avant l'ouverture des marchés le 22 juin.

Dans le cas de Bombardier, le titre sera également éjecté de l'indice S&P/TSX 60, l'indice qui regroupe les 60 plus grandes capitalisations boursières au Canada, cette fois en compagnie de BlackBerry.

Qu'est-ce que cela implique pour les entreprises? Comment les investisseurs devraient-ils réagir s'ils détiennent ces titres dans leur portefeuille? Luc Girard, gestionnaire de portefeuille chez Noël, Girard, Lehoux, Valeurs mobilières Desjardins, répond à ces questions.

 

À propos de ce blogue

Le blogue des Gestionnaires en action permet à des gestionnaires de portefeuille de commenter divers éléments de l'actualité boursière et financière qui retiennent l'attention.

Denis Lalonde
Sujets liés

Bourse

Blogues similaires

Bourse: à la recherche du «nouveau normal»

ANALYSE. En attendant la Fed le 21 septembre, le duel entre l'inflation et l'économie soulève des débats.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

24/06/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.