Un temps des fêtes sans se chicaner avec la belle-famille

Publié le 13/12/2023 à 11:00

Un temps des fêtes sans se chicaner avec la belle-famille

Publié le 13/12/2023 à 11:00

(Photo: Kraken Images pour Unsplash.com)

EXPERTE INVITÉE. Le temps des fêtes est généralement associé à la féérie, à l’amour, au partage, aux réjouissances. Et comme une médaille a toujours un revers, il peut aussi être une source de malaises, de faux pas et de frustrations. Eh oui, on n’est rarement aussi à l’aise dans sa belle-famille que dans sa «vraie» famille… surtout lorsqu’on est entrepreneur. Je vous explique pourquoi.

Ce n’est plus vous le boss!

En tant que dirigeant ou chef d’entreprise, c’est vous le boss! Vous planifiez, organisez, dirigez, contrôlez. Mais dans votre belle-famille, vous perdez ce statut et redevenez un «humain normal». Pire encore: vous tombez en bas de l’échelle, parce que ce sont votre beau-père et votre belle-mère qui font figure d’autorité. Ça demande un peu (beaucoup) d’adaptation.

Le choc des valeurs

L’éducation est une valeur importante pour vous, mais pas pour votre belle-famille. Lorsque vous parlez de l’importance de profiter du moment présent, on vous regarde comme si vous étiez une bibitte étrange. Vous êtes habitué aux accolades chaleureuses, alors que personne n’est démonstratif. Je vous comprends, c’est tout un choc.

Des enfants branchés sur le 220 volts

Si vous avez des enfants, attendez-vous à passer au prochain niveau de gestion (et pas celui auquel vous êtes habitué dans votre entreprise). Une surabondance de cadeaux combinée à une quantité astronomique de sucreries ingérées et à un déficit de sommeil, ça donne un trio explosif. Explosif pour les enfants, qui seront surexcités. Explosif pour votre relation avec la belle-famille, puisque ça va à l’encontre de vos règles familiales habituelles.

Péter un plomb ou se taire?

Que répondre à belle-maman qui vous abreuve de conseils non sollicités ou à beau-papa qui vous dit pour la 52e fois que votre ado a les cheveux trop longs? Comment réagir à vos belles-sœurs qui vous comparent à l’ex de votre tendre moitié?

Voici mon humble avis sur l’attitude à adopter. Vous avez tendance à trop parler? Je vous conseille de respirer un bon coup et de rester muet. Au contraire, vous avez tendance à refouler votre opinion? Vous auriez tout avantage à commencer à parler.

Le presto est sur le bord de sauter? Faites. Le. Mort. Si vous explosez, vous risquez de créer beaucoup de dégâts. Vous pourrez revenir sur le sujet plus tard, dans un autre contexte, lorsque vous aurez décoléré.

Quatre trucs pour des rencontres familiales plus zen

  1. Dites-vous que les membres de votre belle-famille vous aiment (sûrement) et qu’ils n’ont pas de mauvaises intentions à votre égard. Ça aide à dédramatiser la situation.
  2. Faites preuve de curiosité et intéressez-vous aux autres afin d’essayer de comprendre leurs gestes ou leurs paroles, sans nécessairement vouloir trouver de solutions. Lorsqu’on comprend l’autre, c’est plus facile de le respecter, même si on n’est pas d’accord.
  3. Le beau-frère qui vous tombe sur les nerfs est dans le salon. ? Allez jaser avec votre belle-sœur dans la cuisine. Vous n’en pouvez plus des discussions sur la politique qui virent au vinaigre? Jouez à Twister avec les enfants au sous-sol.
  4. Avant de dire quelque chose que vous pourriez regretter, pensez à l’importance de ce rassemblement pour votre conjointe ou conjointe et pour vos enfants.
  5. Un mal de tête est si vite arrivé! Eh oui, vous pouvez feindre un mal de tête afin de vous éclipser pour faire une sieste ou une marche. Cette heure en solo vous permettra de retrouver votre calme.

Enfin, vous êtes assurément conscient que les partys de Noël et du jour de l’An ne sont pas l’idéal pour les discussions profondes et dérangeantes. Si vous n’en pouvez plus et que la situation empire de rencontre en rencontre, profitez d’une autre occasion pour ouvrir la discussion.

Vous avez déjà essayé et ça n’a rien donné? Des ressources sont là pour vous. Un psychologue ou un médiateur pourrait vous aider à y voir plus clair et vous outiller.

Et maintenant, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un temps des fêtes magique et d’heureux moments en famille!

Pour trouver un médiateur :

Médiation citoyenne (gratuit) : Équijustice ou Association regroupant des organismes de justice alternative

Institut de médiation et d’arbitrage du Québec (IMAQ)

 

 

À propos de ce blogue

Sylvie Huard est la fondatrice d’Harmonie Intervention, dont la mission est d’outiller les familles en affaires — qui ont des avantages et des particularités que les autres types d’entreprises n’ont pas — à atteindre la pérennité et l’harmonie à travers le transfert de leur entreprise. Son côté terrain la démarque : eh oui, elle a été cédante et repreneuse en entreprise non apparentée comme en entreprise familiale et elle est membre expert du Groupement des chefs d’entreprises. Avec authenticité, humour et professionnalisme, elle nous transporte dans l’univers passionnant des familles en affaires.

Sylvie Huard

Sur le même sujet

Vickie Joseph: ouvrir grandes les portes à la diversité

Édition du 22 Mai 2024 | Catherine Charron

LE TÊTE-À-TÊTE. Entrevue avec la présidente du CA de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

La révolution de l'IA n’a pas (encore) eu lieu

Édition du 22 Mai 2024 | Marine Thomas

BILLET. L’IA est là pour de bon. La question est donc: comment allez-vous l’utiliser pour vous démarquer?

Blogues similaires

L’entrepreneur Big Brother?

16/11/2021 | Valérie Lesage

BLOGUE INVITÉ. Les outils informatiques qui analysent le travail des employés pourraient causer des problèmes.

La polarisation devient un risque d’affaires au Canada

05/02/2022 | François Normand

ANALYSE. La pandémie n'a pas créé cette polarisation; elle a plutôt été un facteur aggravant de tendances.

L'art d'être plus efficace

21/05/2024 | Nicolas Duvernois

EXPERT INVITÉ. «J’ai décidé de ne plus subir la technologie et de l’utiliser, sous mes conditions.»