Savoir-vivre sur LinkedIn: soignez votre présence

Publié le 05/03/2012 à 15:39, mis à jour le 10/03/2012 à 16:01

Savoir-vivre sur LinkedIn: soignez votre présence

Publié le 05/03/2012 à 15:39, mis à jour le 10/03/2012 à 16:01

Voici mes quatre conseils :

-       ajoutez une photo à votre profil, c’est une question de transparence. Personne ne veut interagir avec un fantôme. Mais de grâce, choisissez une photo appropriée! On laisse tomber les poses trop créatives, les photos de bébé, les illustrations et autres idées originales. Soyez pros! Privilégiez les fonds neutres et misez sur la lumière. Une dernière chose; inutile d’abuser de Photoshop… on devrait vous reconnaître en personne.

-       on l’a tous fait pour économiser du temps, mais n’utilisez pas le texte d’invitation générique de LinkedIn pour inviter des gens à se connecter à vous. La moindre des politesses est d’expliquer le contexte de votre demande et de donner une bonne raison à la personne sollicitée d’accepter votre invitation;

-       n’envoyez pas d’invitations à des inconnus à moins de voir un logo « Open Link » sur leur profil. Le club OpenLink autorise n'importe quel membre LinkedIn à vous envoyer un message gratuitement, même s'il est en dehors de votre réseau. Cela ne veut pas dire que le membre acceptera réciproquement une invitation impromptue. Ce logo indique simplement une ouverture plus grande à entrer en contact avec des usagers qui sont à l’extérieur de leur réseau. Mais règle générale, n’invitez que des gens avec qui vous avez un lien quelconque. Pas besoin d’avoir élevé les cochons ensemble, mais il est préférable de vous en tenir à des personnes que vous connaissez. Dans le doute, faites-vous référer par une connaissance conjointe;

-       n’abusez pas de la patience de votre réseau. Se servir de votre liste de contacts comme d’une liste de courriels n’est pas recommandé, car il est vraiment agaçant de recevoir des messages génériques de type promotionnel, ou même informationnel, via LinkedIn. Quand vous vous adressez à un contact, l’objet de la communication devrait être personnalisé. Vous pouvez envoyer des messages de masse très pertinents, de temps à autre, mais n’en faites pas une habitude!

La même logique prévaut également au niveau des groupes. Le pourriel et l’info promotionnelle sont à éviter à tout prix. L’objectif est de participer et d’ajouter de la valeur au groupe en démontrant votre expertise. Comment? En contribuant activement aux discussions et en proposant du contenu de qualité.

Vous désirez en savoir plus? Je vous invite à joindre le groupe Communications et marketing de LinkedQuébec que j’ai le plaisir d’administrer en compagnie de deux modératrices hors pair : Aurélie Ponton de Dialecto Web et Kimberley Bouchard, de GFI Solutions.  Plus de 3200 membres y sont actifs!

LinkedQuébec, c’est également des événements uniques et abordables pour passer du virtuel au réel. Je serai d’ailleurs présente au Centre Mont-Royal, le 13 mars prochain, en compagnie du fondateur de LinkedQuébec, Simon Hénault et de plusieurs conférenciers de renom, dans le cadre de l’événement RLQ4. Ce sera l’occasion de discuter de médias sociaux, de marketing et de ressources humaines à l’échelle 2.0. Venez me rencontrer!

Dans tous les cas... à la semaine prochaine!

;-)

Stéphanie

 

Stéphanie Kennan est présidente de Bang Marketing, une agence de branding et de marketing Web située à Montréal. Elle travaille auprès des PME québécoises depuis 1998 et se spécialise en marketing B2B.

www.linkedin.com/in/stephaniekennan/fr

À propos de ce blogue

Stéphanie Kennan est présidente de Bang Marketing, une agence de branding et de marketing Web située à Montréal. Elle travaille auprès des PME québécoises depuis 1998 et se spécialise en marketing B2B. Stéphanie Kennan est également auteure du livre Mon site web chez le psy publié aux Éditions Transcontinental.

Stéphanie Kennan

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.