La 2e vague ne doit pas avoir raison de votre marque employeur


Édition du 14 Octobre 2020

MARKETING B2B. Alors que pour les uns, l'attraction de talents est facilitée par la disparition de la Prestation canadienne d'urgence (PCU), les moins chanceux doivent troquer leurs activités de recrutement pour des licenciements. Dans ce contexte, investir dans une marque employeur peut ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

À la une: chapeau les PDG!

Édition du 25 Novembre 2020 | Les Affaires

Avec son nouveau concours, Les Affaires salue les PDG inspirants qui ont relevé les défis de cette année intense.

L'art de la communication, à la manière de Donald Trump

BLOGUE INVITÉ. Plus d’une fois, le 45e président s’est permis de divulguer de fausses nouvelles en conférence de presse.

À la une

Element AI vendue à la société américaine ServiceNow

Mis à jour il y a 9 minutes | Denis Lalonde

Element AI est vendue à la société américaine ServiceNow pour un montant qui n'a pas été dévoilé.

Jean-François Gagné: les succès de nos clients doivent passer «de l'anecdotique à quelque chose de systématique»

Édition du 11 Mars 2020 | Denis Lalonde

Q&R. Entreprise phare du savoir québécois en intelligence artificielle (IA) pour les uns. Aspirateur de personnel...

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Mis à jour à 07:30 | LesAffaires.com et AFP

«Les investisseurs sont tentés de prendre une partie de leurs bénéfices à l’issue d’un mois de novembre exceptionnel».