Controverse à propos du logo d'Hillary Clinton: mais qu'est-ce qu'un bon logo?

Publié le 15/04/2015 à 14:33

Controverse à propos du logo d'Hillary Clinton: mais qu'est-ce qu'un bon logo?

Publié le 15/04/2015 à 14:33

Hillary Clinton a officiellement lancé sa campagne à la présidence ce weekend et dans la foulée de cette annonce, les attaques contre son nouveau logo se sont faites nombreuses et virulentes. Les tentatives de dénigrement de la nouvelle marque politique n’ont toutefois pas rallié tout un chacun et de grands designers comme Milton Glaser (le génie derrière le logo I Love NY) lui trouvent de belles qualités.

Pour suivre Stéphanie sur d’autres plateformes : Facebook ou LinkedIn.

Pour vous montrer à quel point les avis sont polarisés, j’ai dressé un petit tableau récapitulatif des arguments qui militent en faveur du logo et ceux qui le démolissent.

POUR

  • Sa simplicité le rend mémorable et contemporain
  • Il présente une naïveté qui n’est pas mauvaise pour un logo politique
  • On retient l’idée du mouvement, de la vitesse, du progrès, des concepts qui sont au cœur du message d’Hillary
  • La flèche fait référence au clic, au «oui», donc au vote en faveur de la candidate
  • On a évacué le drapeau du logo, ce qui est rafraîchissant

CONTRE

  • On dirait un signe d’hôpital
  • Le bleu royal et le rouge vif vibrent lorsqu’ils sont placés l’un à côté de l’autre
  • Le logo est tellement basique qu’il semble avoir été conçu avec MS Paint : c’est amateur
  • On dirait la flèche du logo de Fedex ou une copie du logo de Wiki Leaks
  • La flèche pointe vers la droite, c’est un logo républicain!
  • On dirait une pancarte d’évacuation en cas d’ouragan

Alors qui a raison, qui a tort? Pour s’en convaincre, revenons aux arguments objectifs qui font d’un logo un engin marketing redoutable ou un petit dessin sans envergure.

1. La simplicité

Quand on regarde un logo, on doit comprendre le message clé, l’essence de la marque. S’il faut donner une explication pour que le message passe, on a raté la cible.

VERDICT

Le logo d’Hillary est très simple tout en étant évocateur. 2 points.

2. L’adaptabilité

Le logo doit vivre sur plusieurs supports, pas seulement sur une carte d’affaires. Plus le concept est fort et versatile, plus le logo présente un potentiel marketing élevé.

VERDICT

La flèche a déjà été déclinée sur plusieurs pièces marketing et renforce adéquatement le concept «READY». 2 points.

3. L’originalité

Un bon logo se démarque et fait sa place dans un environnement visuel surchargé. L’unicité du concept le rend facile à identifier et à mémoriser.

VERDICT

Ici, le logo d’Hillary est plus faible. Le symbole du H est très connu par la population générale et la flèche est un cliché usé à la corde. 0 point.

4. La pérennité

Les logos dont la valeur n’est plus à débattre ont traversé le temps. Il faut donc éviter les effets de mode pour durer.

VERDICT

Les couleurs de base utilisées et la simplicité des formes et du style suggèrent la durée. Cependant, le manque d’originalité ne joue pas en faveur d’un logo mémorable. Notons que ce n’est probablement pas un critère pour Hillary puisque le logo ne sera utilisé qu’à l’occasion de la campagne électorale, donc à court terme. 1 point.

5. La pertinence

Le plus beau logo du monde ne vaut rien si la cible ne sait pas l’apprécier. Il faut créer une image qui saura séduire le bon auditoire.

VERDICT

Difficile de dire si le logo d’Hillary sera apprécié des électeurs indépendants qui doivent constituer une bonne partie de la cible. Le logo développé est fort et masculin et pourrait séduire certains hommes indécis. Si on prend en considération que les femmes et les démocrates purs et durs semblent constituer des publics acquis, il s’agit donc d’un logo qui vise assez juste. 1.5 point.

Au final, mon évaluation «objective» du logo est de 6.5/10. Hillary passe donc le test de justesse. Qu'en pensez-vous ?

À la semaine prochaine!

;-)

Stéphanie

Lisez mes billets précédents.
Suivez-moi sur LinkedIn.
Suivez mon agence Bang Marketing sur Facebook.

Stéphanie Kennan est présidente de Bang Marketing, une agence de branding et de marketing Web située à Montréal. Elle travaille auprès des PME québécoises depuis 1998 et se spécialise en marketing B2B.

Des conseils allumés et d’actualité sur le marketing, ça vous dit? Abonnez-vous à notre infolettre, le eBang! Publiée chaque mardi, elle vous informe des dernières tendances de la communication et du marketing. Un truc concret par semaine pour booster vos performances... point final! Aucune autopromotion, c’est promis. On parle innovation, Internet, web 2.0, stratégie de marque, publicité et bons coups marketing dénichés aux quatre coins de la planète. L’infolettre de Bang Marketing : que du contenu pertinent adressé aux stratèges passionnés! Inscrivez-vous en ligne et consultez nos archives!

Stéphanie Kennan est également auteure du livre Mon site web chez le psy publié aux Éditions Transcontinental.

À propos de ce blogue

Stéphanie Kennan est présidente de Bang Marketing, une agence de branding et de marketing Web située à Montréal. Elle travaille auprès des PME québécoises depuis 1998 et se spécialise en marketing B2B. Stéphanie Kennan est également auteure du livre Mon site web chez le psy publié aux Éditions Transcontinental.

Stéphanie Kennan

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.