N’ayez pas peur des grandes erreurs

Publié le 16/09/2021 à 09:00

N’ayez pas peur des grandes erreurs

Publié le 16/09/2021 à 09:00

(Photo: Natalie Pedigo pour Unsplash)

BLOGUE INVITÉ. Si le président de la PME Diversico Finances Humaines, Daniel Guillemette, a aujourd’hui l’ambition de diriger l’entreprise la plus agile du monde, force est de constater que quelques pots ont été cassés tout au long de son parcours atypique.

Ce dernier raconte que, par le passé, l’une de ses adjointes qui l’épaulait quotidiennement dans son travail est tombée au combat. Brûlée. Épuisée. L’entrepreneur reconnait aujourd’hui que sa fougue et son ardent désir de performance de l’époque ont pu contribuer à l’épuisement professionnel de son adjointe, bien malgré lui. Loin d’être anecdotique, «cette situation a été marquante pour moi», se souvient-il.

À la suite de ce malheureux événement, il s’est mis à observer qu’il n’était pas le seul à omettre de respecter les limites des autres employés de l’organisation. Celui qui a toujours tenu à «protéger ses bébelles» a décidé de remédier à la situation.

 

Adaptations et innovations

Suivant ces situations humaines qui «viennent le chercher», Daniel Guillemette s’est promis de mieux écouter ce qui se passe au sein de son entreprise pour faire équipe avec ses employés et contribuer davantage à l’émergence de la dignité de chacun. C’est ainsi qu’il a amorcé une quête de sens et un désir sincère d’humaniser son environnement de travail.

Vacances illimitées, aucun patron, aucun titre, aucune hiérarchie, voilà des retombées concrètes issues de cette démarche entrepreneuriale et humaine qui a été mise de l’avant par Daniel, ses associés et leurs employés. Cette épopée ne s’est toutefois pas complétée du jour au lendemain, et sans quelques défis.

À l’avant-garde, il leur aura tout de même fallu une dizaine d’années d’observations, d’essais et d’erreurs de toutes sortes pour en arriver là. Le conseiller en sécurité financière et fiscaliste de formation explique que ce sont ses «feelings» et son ressenti qui lui ont permis de contribuer, à sa façon, à la démarche de l’organisation.

Ce n’est qu’après avoir bien entamé cette démarche qu’il a constaté que des chercheurs et des auteurs s’intéressent aussi à la question de l’humanisation des entreprises par des modèles collaboratifs au sein des organisations comme les entreprises altruistes ou progressistes, les communautés de travail inspirées, et l’holocratie notamment.

 

Une organisation vivante axée sur l’épanouissement individuel et collectif

C’est en 2008 que Diversico Finances Humaines inc. est réellement devenue une entreprise libérée. Depuis 2017-2018, Daniel Guillemette et ses collègues misent sur le concept d’organisation vivante et adhèrent à l’idée qu’une entreprise est, tout comme un être vivant, capable d’être autonome sans supérieur hiérarchique. «Si des cellules peuvent s’auto organiser sans patron pour fabriquer un humain, pourquoi l’humain aurait-il besoin d’un patron?», note celui qui préside une entreprise de 70 employés.

Même la structure de l’entreprise est teintée par cette philosophie. L’organisation compte donc sur une quinzaine d’escouades composées d’employés de l’entreprise. Il y a les «traditionnelles» appelées Service, Conformité, Technologie, RH et Marketing, mais il y a également l’originale Ouate de Phoque (WTF!) qui offre aux clients et aux intervenants de l’externe d’y déposer toutes les demandes qui ne cadrent pas avec les départements conventionnels. Les escouades disposent d’adresse courriel qui leur sont propres.

La réussite de la mise en place de cette culture organisationnelle basée sur l’humain repose définitivement sur la création d’un environnement de travail sécuritaire où chacun se sent accepté et non menacé. Un milieu où il est possible de s’épanouir, sans être parfait.

C’est dans cet élan que l’organisation applaudit littéralement les erreurs commises par ses employés puisque celles-ci constituent, à leurs yeux, de véritables opportunités de mobilisation et de création de solutions collectives. L'employeur invite carrément chacun de ses employés à commettre une grave erreur par année!

Ainsi, des thèmes comme l’égo, les relations et les communications sont au cœur d’un processus d’évolution individuelle mis de l’avant par l’organisation où les humains de Diversico sont invités à réfléchir à partir de questions qui leur sont proposées comme pistes de connaissance de soi. Il ne s’agit pas ici de coaching ou d’accompagnement, mais plutôt d’un processus de réflexion individuel suggérée à l’aide de questions. Cette démarche mise de l’avant en juin dernier est le fruit d’une période d’incubation et de recherche de l’organisation et d’une artiste chercheure qui accompagne l’organisation depuis maintenant deux ans.

 

Et la suite?

Diversico Finance Humaine inc, Daniel Guillemette et leurs employés semblent résolument vivre le moment présent, tout comme plusieurs tentent de le faire sur le plan personnel.

Parions qu’ils n’ont pas fini de nous surprendre, car l’entreprise s’engage à devenir la plus agile au monde. Rien de moins!

 

Stéphane Slogar

Entrepreneur / Blogueur invité

 

À propos de ce blogue

Dans ce blogue, Stéphane vous invite à la réflexion ainsi qu’à la découverte de modèles et de styles de management collaboratif où l’humain est placé au centre des préoccupations des leaders et des acteurs internes et externes de l’entreprise. Pour Stéphane, c’est possible de faire la différence pour tous et de réaliser, du même coup, d’importants profits financiers, humains et surtout, de société. Bonnes découvertes!

Stéphane Slogar

Sur le même sujet

Et si l'entrepreneuriat était un sport extrême?

BLOGUE INVITÉ. Protégez-vous et votre entreprise en imaginant comment un concurrent pourrait exploiter vos faiblesses.

Cinq entreprises québécoises dans le classement TSX 30 2021

Édition de Octobre 2021 | Les Affaires

La Bourse de Toronto a dévoilé son classement des 30 entreprises les plus performantes au cours des trois dernières...

Blogues similaires

Un automne virtuel ou présentiel pour les CA?

BLOGUE INVITÉ. Pourquoi précipiter cette décision ou risquer une contamination?

Est-il temps d’injecter un peu de «supplément d’âme» à votre entreprise?

16/09/2021 | Joanne Desjardins

BLOGUE INVITÉ. La raison d’être des entreprises a longtemps été de maximiser les profits pour les actionnaires.

Recyclage du textile: un bilan à en déchirer sa chemise

BLOGUE INVITÉ. L'industrie consomme beaucoup d’eau, de produits chimiques, en plus d'émettre du CO2 et de polluer l'eau.