Les règles du jeu

Offert par Les affaires plus


Édition de Mars 2021

Les règles du jeu

Offert par Les affaires plus


Édition de Mars 2021

(Photo: Joshua Hoehne pour Unsplash)

BILLET. Je n’oublierai jamais cette partie de ­Monopoly. J’étais l’invité d’une famille et ce clan avait une curieuse règle : il permettait l’achat d’un hôtel sans posséder les quatre maisons requises au préalable. Si vous avez déjà réclamé 200 $ après avoir passé ­Go, vous comprenez l’hérésie.

Avec le recul, cette règle a l’avantage de s’épargner de longues heures d’ennui à ce jeu interminable, mais l’astuce devient injuste si les joueurs n’ont pas été prévenus du changement aux règles. J’étais le premier à acheter une maison. Quand j’ai vu la mère de mon ami placer un hôtel sur un terrain vide pour le même prix, j’avais vraiment l’impression d’avoir été catapulté dans un monde parallèle. Nous ne parlions plus le même langage.

Je n’aurais jamais gaspillé mon argent à acheter une simple maison, si j’avais pu avoir un hôtel. J’ai eu beau dire que j’avais été désavantagé de ne pas avoir été informé de cette condition inédite, je suis resté pris avec cette honteuse maison. Ils étaient durs en affaires, même avec un enfant de huit ans. Cette anecdote est banale, mais elle illustre l’importance d’un contexte réglementaire clair et prévisible.

À la ­Bourse, l’investisseur à long terme cherche toujours à comprendre les règles du jeu et à les mettre de son côté. Généralement, les petites capitalisations ont affiché de meilleurs rendements que les indices sur une très longue période. Or, ceux qui ont misé sur cette tendance n’ont pas été si bien servis dans les dernières années. Les choses pourraient changer si la campagne de vaccination amène la reprise économique espérée (p. 12). C’est pour cette raison que nous avons demandé à cinq experts de nous parler de leurs 12 petites et moyennes sociétés favorites.

À voir l’actualité économique, on s’interroge toutefois à savoir si les bonnes vieilles règles du bon sens tiennent toujours. On se pose la question pour le bitcoin. L’éclatement de la précédente bulle est encore frais dans nos mémoires tandis que la cryptomonnaie revient en force et semble tranquillement obtenir une acceptation de la part des milieux plus traditionnels. L’engouement pour les chalets soulève aussi des questions. Il n’y a rien comme manger un sac de croustilles sur le bord d’un lac ensoleillé, mais ce plaisir ­justifie-t-il cette flambée des prix ?

Malheureusement, il peut arriver que les règles du jeu se retournent contre nous. C’est le cas des gens souffrant de maladie mentale qui ont un accès restreint à l’assurance invalidité, un produit pourtant essentiel à des finances en ordre. Le simple fait de consulter un psychologue peut parfois avoir des conséquences malheureuses.

Il y a aussi les règles non écrites dans notre rapport à l’argent. Un mouvement de jeunes travailleurs a décidé d’en faire fi en adoptant un mode de vie frugal. Leur but est de prendre leur retraite dans la quarantaine, suscitant l’incompréhension de leur entourage. Si cette entorse aux conventions est salutaire quand on parle des habitudes d’épargne, elle n’est pas sans risque pour ceux qui prennent une retraite précoce.

Bien maîtriser la ­Loi de l’impôt sur le revenu a ses avantages. La fiscaliste ­Annie ­Boivin en fait la démonstration dans sa chronique sur l’utilisation de la dette pour financer des investissements. Cette stratégie est la preuve qu’on gagne toujours à prendre connaissance des règles qui touchent notre argent. C’est vrai au ­Monopoly autant que dans la vie.

À propos de ce blogue

Le chef de l’information pour Investir et Les Affaires plus, Stéphane Rolland, scrute les marchés financiers et les titres afin de vous offrir une analyse stratégique qui facilitera vos investissements.

Stéphane Rolland
Sujets liés

Économie , Bourse

Blogues similaires

Encore trop tôt pour sauter dans l’arène

Édition du 14 Juin 2023 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Les banques canadiennes pourraient rester sur le banc des pénalités quelque temps encore.

Bourse: Nvidia a pulvérisé les attentes, mais quelle sera la suite?

23/02/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Après un gain d'environ 240% sur un an, est-il trop tard pour investir dans le titre de Nvidia?

Un projet tangible d'investissement servant à développer sa pensée «long terme»

23/02/2024 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. En investissement boursier, il est souvent bien moins payant d’aller vite que de prendre son temps.