L'angoisse et la Bourse

Offert par Les affaires plus


Édition de Avril 2020

L'angoisse et la Bourse

Offert par Les affaires plus


Édition de Avril 2020

boxer

Si un colosse de la boxe admet ses appréhensions devant la Bourse, on pardonnera aux communs des mortels d’avoir les nerfs à vif depuis le début de la crise de la COVID-19. (Photo: Payam Tahery pour Unsplash)

BILLET. «Je n’ai jamais eu peur de mes adversaires, mais par rapport aux placements boursiers, je suis plutôt pissou.» Cette confidence du boxeur professionnel Jean Pascal m’a particulièrement marqué en relisant les textes de nos collaborateurs.

Si un colosse de l’envergure de Jean Pascal admet ses appréhensions devant la Bourse, on pardonnera aux communs des mortels d’avoir les nerfs à vif lorsqu’ils regardent la rapidité avec laquelle la valeur de leur portefeuille a flanché sous le poids de la COVID-19. Il est encore plus difficile de garder son calme quand nos inquiétudes pour la santé de nos proches vulnérables s’ajoutent au voile d’incertitude qui entoure l’avenir de notre emploi ou de notre entreprise.

Dans les moments critiques, il devient encore plus important de garder la tête froide. On espère vous y aider avec notre Guide de survie en temps de marché baissier. Vous y trouverez plusieurs textes informatifs allant des indicateurs permettant de vérifier si le bilan d’une société cotée en Bourse est solide à des trucs pour gérer le stress de ses enfants lorsqu’on perd son emploi.

Les crises forcent inévitablement les gens à revoir leur plan de match et c’est dans cet esprit que nous avons fait ce numéro. Notre équipe n’y a pas échappé. Notre plan initial n’était pas de parler d’une crise qu’on ne voyait pas à l’horizon. Nous avons dû l’adapter pour répondre à vos besoins en ces temps incertains.

Le lancement de la nouvelle mouture de Les Affaires Plus, qui accorde plus de place à l’investissement, ne pouvait pas tomber plus à point. Vous avez été de nombreux lecteurs de Les Affaires à nous partager votre appréciation pour le cahier Investir. L’espace supplémentaire que nous accorderons désormais à l’investissement dans Les Affaires Plus nous permet de vous offrir un complément à l’information que nous produisons sur toutes nos plateformes. Dans cette idée de complémentarité, la manchette Investir, dans l’édition d’avril du journal Les Affaires porte sur les occasions d’investissements qu’offre le recul généralisé des actions.

Rassurez-vous. Nous continuerons d’écrire sur les finances personnelles et la consommation, comme vous le verrez avec nos textes sur les fiducies ou l’achat d’une piscine, notamment. J’espère que ce numéro vous plaira et je vous invite à nous faire part de vos commentaires. Prenez soin de votre santé et de celle des gens qui vous entourent.

À propos de ce blogue

Le chef de l’information pour Investir et Les Affaires plus, Stéphane Rolland, scrute les marchés financiers et les titres afin de vous offrir une analyse stratégique qui facilitera vos investissements.

Stéphane Rolland
Sujets liés

Économie , Bourse

Sur le même sujet

Aucun allégement des mesures sanitaires en vue

Mis à jour il y a 26 minutes | lesaffaires.com

En conférence de presse, le premier ministre admet toutefois voir «la lumière au bout du tunnel».

Vaccination requise contre la COVID-19: manifestation de camionneurs le 28 janvier

Des convois de camions se rendront à Ottawa à partir de postes frontaliers séparant le Canada et les États-Unis.

Blogues similaires

Le rallye de fin d'année est déjà enclenché

Édition du 27 Octobre 2021 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Rien ne semble arrêter le mouvement haussier.

Bourse: les pièges à éviter en 2022, selon François Rochon

14/01/2022 | Denis Lalonde

BALADO. L'inflation qui forcera des hausses de taux d'intérêt est la principale menace à surveiller en 2022.

Le temps de faire le point

Édition du 19 Janvier 2022 | Philippe Leblanc

Le début d’année est un bon moment pour faire le point sur de nombreux aspects de sa vie. Pour paraphraser ...