Mon entreprise organise son party de bureau aux Bahamas. Voici pourquoi...

Publié le 24/11/2016 à 09:22

Mon entreprise organise son party de bureau aux Bahamas. Voici pourquoi...

Publié le 24/11/2016 à 09:22

Je ne veux vraiment pas faire de jaloux, mais demain nous serons 185 membres de la grande famille GSOFT à partir 4 jours en croisière dans les Bahamas pour célébrer le temps des fêtes. Le voyage annuel GSOFT, connu sous le nom «GVoyage», est une tradition qui connaît beaucoup de succès et qui n’arrête pas de prendre de l’ampleur chaque année!


Un peu d’histoire.


En 2010, j’ai soudainement réalisé que je n’étais pas en train de bâtir l'entreprise de mes rêves et qu'il fallait absolument que ça change. Sans nécessairement avoir les mots pour l’expliquer à l'époque, j’ai compris que le bonheur au travail était la clé du succès. Créer une culture d’entreprise exceptionnelle axée sur le bonheur des employés allait enfin nous permettre d’accomplir de grandes choses et, depuis ce moment, tout a changé pour le mieux.


Je me souviens encore du party de Noël de 2010 dans un restaurant du Vieux-Montréal. C’était exactement le genre de soirée que vous pouvez imaginer: tout le monde bien propre, un menu sélectionné d'avance, 2-3 bouteilles de vin par table et quelques moments de camaraderie. Bref, c’était comme toutes les années précédentes. Bien agréable, mais sans plus. Il fallait que ça change. Et c’est durant cette même soirée que l’idée folle de partir à Las Vegas pour le temps des fêtes a fait surface.


C’est fou à quel point une simple idée peut devenir réalité à force d’y penser et de la répéter. En 2011, nous avons donc annoncé que le party de bureau allait se faire à Las Vegas. Pourquoi faire comme les autres quand tu peux faire différemment et avoir encore plus de plaisir?


Encore mieux, les employés devaient marcher la distance entre Montréal et Las Vegas pour que l’entreprise paie les deux tiers du voyage. Évidemment, ils ne devaient pas réellement marcher pour s’y rendre, mais plutôt faire, en équipe de 4, l’équivalent en activités sportives avant le grand départ. Chaque jour, les employés capturaient leurs activités sportives dans un logiciel qui faisait la conversion en nombre de pas afin de faire avancer le visage de l’employé en direction de Vegas sur une carte interactive. 


Voici à quoi ressemblait ce logiciel :




Donc, en plus d’avoir remplacé le party de bureau traditionnel, nous avons aussi encouragé le bien-être des employés en les amenant à faire plus de sport. C’était exactement la combinaison gagnante pour contribuer à la culture d’entreprise que nous voulions mettre en place. 


Et depuis 2011, nous avons fait plusieurs destinations : Las Vegas, New York, Miami, Punta Cana et Cuba. Demain, vendredi le 25 novembre 2016, c’est une croisière dans les Bahamas qui s'ajoute à cette liste.


Photo d'équipe de 115 employés à Cuba en 2015:



Mais pourquoi dépenser autant dans un party de bureau? Parce qu’il ne faut pas le voir simplement comme une dépense, mais plutôt comme un investissement.


Une fois sur place, nous avons 4 jours pour vraiment profiter des lieux et célébrer les accomplissements de la dernière année. Avant le départ, nous formons des équipes de 8 à 10 personnes qui mélangent carrément toutes les équipes internes. L’idée c’est de créer des liens entre les gens qui n’ont pas la chance de se côtoyer dans le quotidien au travail. Ils doivent ensuite relever des défis lors d'une journée dédiée à des activités qui servent à stimuler l’esprit d’équipe. C’est vraiment simple et amusant.



Au final, quand les employés reviennent de leur séjour, ils se connaissent par leur nom, ils sont beaucoup plus que de simples collègues de travail, les silos entre les équipes sont brisés, le sentiment d’appartenance est plus fort que jamais et les gens sont heureux d’avoir vécu ensemble une expérience mémorable. Qu’est-ce que tu peux demander de plus pour mobiliser une équipe autour d’une grande cause ?


Est-ce que toutes les organisations peuvent se permettre une telle initiative? Non. Mais est-ce toutes les organisations peuvent se permettre d’oser un peu et essayer de sortir moindrement des sentiers battus? Oui! Et surtout quand les impacts sont aussi positifs.


Maintenant, je vous mets au défi de réinventer votre party de bureau pour le temps des fêtes! J’ai hâte d’entendre vos idées!

À propos de ce blogue

Simon est le rêveur visionnaire à la tête de GSOFT, l'une des plus importantes PME québécoises. Depuis 2006, GSOFT met au point des logiciels qui sont aujourd’hui utilisés dans plus de 110 pays. Sa première préoccupation ayant toujours été le bonheur de ses employés, Simon a bâti l’une des cultures d’entreprise les plus inspirantes de la planète. Son plus récent projet, Officevibe, est la preuve indéniable de son engagement au bien-être de son effectif. Audacieux et anticonformiste de nature, il s’est donné la mission de révolutionner le monde du travail tel que nous le connaissons. Il profitera de cette tribune pour favoriser encore plus cette transformation ! www.GSOFT.com

Simon De Baene

Sur le même sujet

Les 12 trucs pour (enfin) bien dormir, selon Matthew Walker

16/04/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Mine de rien, un mauvais sommeil est une terrible nuisance pour notre productivité. Entre autres.

Comment créer une marque employeur «wow»?

12/04/2019 | Stéphanie Kennan

BLOGUE INVITÉ. Employeurs, vous avez le moyen de faire un effet fou. Si, si...