Les annonces de Mme Marois

Publié le 30/11/2012 à 11:36

Les annonces de Mme Marois

Publié le 30/11/2012 à 11:36

BLOGUE. Lundi se tenait LE grand rendez-vous du monde culturel montréalais à la TOHU. Tout le monde était là pour cette rencontre bilan de « Montréal métropole culturelle ». Tout le monde, mais pas beaucoup d’artistes finalement. Des gestionnaires de la culture, des politiciens, des gens d’affaires, des gens qui aiment les artistes!


Premier mérite de cette rencontre : rassembler tous ces leaders de la culture. Oui, certaines interventions, heureusement chronométrées, devenaient une sorte de rapport annuel et de pitchs de vente de la part des organismes culturels. Ces petits organismes culturels n’ont pas tous les jours la chance de dire qu’ils existent et d’exposer ce qu’ils font devant les médias, les politiciens, les gens d’affaires. Le ministre fédéral du Patrimoine James Moore, le ministre de la Culture du Québec Maka Kotto, le ministre responsable de la région de Montréal à Québec Jean-François Lisée, le nouveau maire de Montréal Michael Appelbaum et la toute nouvelle responsable de la culture à la ville de Montréal Élaine Ayotte étaient tous là pour écouter les propositions du et pour le milieu culturel.


Que retenir de cette rencontre ?


D’abord, il a fallu attendre après 15h pour entendre parler financement alors que c’est pourtant le nerf de la guerre.


La première ministre Pauline Marois, qui est venue livrer un discours ne s’est pas contenté de dire que « c’est beaucoup par la créativité que les Québécois sont parvenus à se dépasser », elle a fait un certain nombre d’annonces concrètes en matière d’investissements publics mais aussi de programmes qui développeront des liens arts-affaires. Bien reçu !


Le gouvernement soutiendra les projets d’art public à hauteur de 2 millions de dollars d’ici la fin de 2014. Voilà une initiative qui va dans le même sens que les efforts du Bureau d’art public de la Ville de Montréal et de leaders de la communauté d’affaires réunis autour de l’entrepreneur et mécène Alexandre Taillefer afin de livrer à la ville une œuvre d’art public chaque année. En travaillant de concert, ces trois acteurs puissants offriront à Montréal les outils pour se démarquer sur la scène internationale au même titre – il faut de l’ambition! --  que Chicago et Barcelone.


Autre annonce importante :  celle de soutenir les espaces créatifs et particulièrement les ateliers d’artistes qui doivent résister à la croissance immobilière et financière dans les quartiers qu’ils ont eux-mêmes contribué à dynamiser par leur présence. Cette décision politique, les efforts du collectif Pied Carré et la décision du propriétaire des immeubles, Allied Properties, de protéger le loyer de ces espaces concourent au développement de quartiers créatifs et accueillants pour tous.


Enfin, et toujours au chapitre des liens arts-affaires, Pauline Marois a annoncé que des mesures fiscales seraient prochainement élaborées afin d’inciter la philanthropie et le mécénat privé en faveur de la culture. J’ai hâte et je crois que ce grand rendez-vous a permis au gouvernement de clarifier un peu plus concrètement ses projets en matière culturelle.


*********************************************************************** 


Sébastien Barangé, Directeur des communications et affaires publiques de CGI. (Twitter @SBarange) 


Sébastien a été journaliste à Radio-Canada et a collaboré au quotidien Le Devoir, il a par la suite été conseiller de Michaëlle Jean durant son mandat de gouverneure générale du Canada, de 2005 à 2010. Sébastien est reconnu pour son engagement envers la communauté montréalaise et siège au sein de plusieurs conseils d’administration dans les secteurs de l’éducation et de la culture.


président du comité exécutif d'artsScène Montréal (Business for the arts)


membre du conseil d'administration de Ensemble (ex Fondation Tolérance)


 


 

À propos de ce blogue

Sébastien est reconnu pour son engagement envers la communauté montréalaise et siège au sein de plusieurs conseils d’administration dans les secteurs de l’éducation et de la culture.

Sébastien Barangé

Sur le même sujet

L’art à la rescousse des gens stressés

Édition de Novembre 2018 | Claudine Hébert

Stressé par le travail, la vie de famille et autres aléas de la vie ? ­Prenez un bain de culture. ...

L'autodestruction d'une oeuvre de Banksy: quel impact sur le marché de l'art?

11/10/2018 | AFP

Les connaisseurs sont tous d'accord pour reconnaître que cette autodestruction était «un coup bien monté».

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Première: l'Université Concordia se lance dans l'investissement d'impact

16/04/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. Février: Concordia émet des obligations vertes et durables. Avril: elle alloue 1,2M$ en investissement d'impact.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.