Indignez-vous, inspirez-vous de Stéphane Hessel.

Publié le 01/03/2013 à 11:32

Indignez-vous, inspirez-vous de Stéphane Hessel.

Publié le 01/03/2013 à 11:32


BLOGUE. En apprenant le 27 février la mort de Stéphane Hessel, j’ai éprouvé une vraie émotion. Il avait 95 ans, mais le discours de celui qui a vendu 4 millions de son petit livre « Indignez-vous » avait tout de la jeunesse, de l’intelligence et de la confiance en l’Homme. Pourquoi parler dans ce billet sur les arts et les affaires de ce grand résistant de cet Ambassadeur de France, de cet Européen convaincu, de cet universaliste reconnu ? Il n’y a aucun lien me direz-vous ? Tout au contraire, car il fait partie des esprits éclairés qui ont défendu l’idée d’une culture accessible pour tous et non assujettie aux règles du libre-échange. 


En écrivant les quelques pages de son manifeste « Indignez-vous! », Stéphane Hessel a revisité en 2010 le Programme du Conseil National de la Résistance et a constaté comment, des décennies plus tard, ce programme a marqué plusieurs politiques sociales, économiques et culturelles. 


Au printemps 1944, alors que la fin de la Seconde guerre mondiale approche, le Conseil National de la Résistance, regroupant des représentants de toutes les tendances politiques, des syndicats, des différentes organisations de la Résistance, élabore le programme de ce qui devait être le premier gouvernement de la France libre.


Au cœur de ce que l’humanité a connu de plus inhumain, la culture n’a pas été oubliée. Le droit à la culture pour tous est réaffirmé dans les quelques lignes de ce programme: « la possibilité effective pour tous les enfants français de bénéficier de l'instruction et d'accéder à la culture la plus développée quelle que soit la situation de fortune de leurs parents, afin que les fonctions les plus hautes soient réellement accessibles à tous ceux qui auront les capacités requises pour les exercer et que soit ainsi promue une élite véritable, non de naissance mais de mérite, et constamment renouvelée par les apports populaires. » 


Le lien entre culture et éducation est souligné, la primauté d'une culture pour tous rappelée clairement. 


Cette vision a teinté les accords internationaux de libre échange du GATT, discuté dès la fin de la guerre, et a permis l'émergence du concept d'exception culturelle. Les arts et la culture ne sont pas une marchandise comme les autres. Ils sont donc protégés de ces règles internationales. Des quotas de diffusion des productions nationales sont mis en place, des systèmes de financement des productions culturelles nationales sont élaborés. Le cinéma est un bon exemple en la matière. Les règles implantées par la France à l'époque ont permis à une production locale de se développer alors que le cinéma d'Allemagne et de Grande-Bretagne, moins protégé, a décliné.

Aujourd’hui, au moment où la société et le législateur se penchent sur la question du prix unique du livre, sur le droit d'auteur et sur la protection des contenus, il me semble plus pertinent que jamais d'apprécier le chemin parcouru et de réfléchir sereinement à ce que de grands hommes comme Stéphane Hessel nous ont légué.


********************************************************************************

Sébastien Barangé, Directeur des communications et affaires publiques de CGI. (Twitter @SBarange)


Sébastien a été journaliste à Radio-Canada et a collaboré au quotidien Le Devoir, il a par la suite été conseiller de Michaëlle Jean durant son mandat de gouverneure générale du Canada, de 2005 à 2010. Sébastien est reconnu pour son engagement envers la communauté montréalaise et siège au sein de plusieurs conseils d’administration dans les secteurs de l’éducation et de la culture.

président du comité exécutif d'artsScène Montréal (Business for the arts)

membre du conseil d'administration de Ensemble (ex Fondation Tolérance)

À propos de ce blogue

Sébastien est reconnu pour son engagement envers la communauté montréalaise et siège au sein de plusieurs conseils d’administration dans les secteurs de l’éducation et de la culture.

Sébastien Barangé

Sur le même sujet

L’art à la rescousse des gens stressés

Édition de Novembre 2018 | Claudine Hébert

Stressé par le travail, la vie de famille et autres aléas de la vie ? ­Prenez un bain de culture. ...

L'autodestruction d'une oeuvre de Banksy: quel impact sur le marché de l'art?

11/10/2018 | AFP

Les connaisseurs sont tous d'accord pour reconnaître que cette autodestruction était «un coup bien monté».

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

C2 Montréal: comment j'ai découvert que je suis une protopiste

23/05/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. L'utopiste se nourrit de chimères. Le protopiste croit que demain sera meilleur, une étape à la fois.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.