Deux bourses données par 30 jeunes mécènes

Publié le 25/10/2013 à 16:46

Deux bourses données par 30 jeunes mécènes

Publié le 25/10/2013 à 16:46

BLOGUE. Quand nous avons lancé il y a moins d’un an le projet des Jeunes mécènes pour les arts, nous étions deux… puis quatre autour d’une table à se demander comment réunir une somme totalisant 5 000 dollars. On se demandait aussi comment on allait mettre en place des critères d’évaluation et faire la promotion d’une nouvelle bourse privée pour les artistes. Nous avions l’idée. Nous avions plusieurs questions. Aujourd’hui, on peut dire : mission accomplie ! Nous venons tout juste de remettre une première bourse à MASSIV’art et David Spriggs. Et comme prévu, nous avons amassé 5 000 dollars. 


Nous avions réuni pour l’occasion aux bureaux de Nventive la majorité des 30 mécènes, notre essentiel partenaire qu’est le Conseil des arts de Montréal, plusieurs amoureux des arts ainsi que les co-présidents du Forum Arts-Affaires Jean Pierre Desrosiers et Alexandre Taillefer. Les 13 finalistes du concours étaient présents pour le dévoilement du gagnant et je peux vous dire qu’il y avait une super ambiance d’échanges et d’idées. Et quel suspense ! 


Nous n’avions pas plusieurs millions à remettre, mais vous savez 5 000 dollars, c’est souvent la somme qui permet à un projet d’aller de l’avant. L’objectif, c’est aussi de donner l’exemple, de rassembler de plus en plus de jeunes professionnels et de remettre encore plus de bourses. Dès le départ, les jeunes mécènes ne se sont pas du tout contenté de faire un chèque de 500 dollars chacun. Ils ont exprimé un désir sincère de s’impliquer dans la création de cette bourse et dans le processus qui nous mènerait jusqu’au grand gagnant.


Notre projet a été accueilli avec beaucoup d’ouverture et d’intérêt sincère de la part du Conseil des arts de Montréal. Nous avons pu compter sur leur grande expertise dans le domaine artistique pour évaluer les 90 candidatures reçues, parmi lesquelles ils ont dressé une courte liste des meilleures propositions. Au moment de faire le choix, nous avions devant nous 13 projets innovants, parfois surprenants, séduisants, quelque fois dérangeants et cela nous a beaucoup motivés. Nous avons dû procéder à plusieurs tours de vote et devant la très haute qualité des projets des 4 derniers finalistes, les jeunes mécènes ont décidé de soutenir une deuxième création et de remettre ainsi une bourse supplémentaire de 2 500 dollars accordée au projet « Obsolescence programmée » de Nans Bortuzzo.


Un don, ça doit faire mal


Et l’an prochain, que ferons-nous ? Nous réunirons toujours plus de jeunes mécènes motivés et nous remettrons plus de bourses. J’ai bien aimé l’idée qu’une mécène d’expérience a partagé avec moi hier : « le don, ça doit faire mal pour le mécène ! ». Autrement dit, la somme que l’on donne doit être le fruit d’un sacrifice. Si votre don vous fait du bien, c’est bien ! Mais, s’il vous fait un peu mal, c’est colossal !


********


Sébastien Barangé (Twitter @SBarange) 


Sébastien Barangé est directeur des communications et affaires publiques du Groupe CGI. Il est président du comité exécutif d’artsScène Montréal, membre du conseil d’administration de Ensemble pour le respect de la diversité, co-initiateur de Jeunes mécènes pour les arts.


 

À propos de ce blogue

Sébastien est reconnu pour son engagement envers la communauté montréalaise et siège au sein de plusieurs conseils d’administration dans les secteurs de l’éducation et de la culture.

Sébastien Barangé

Sur le même sujet

L’art à la rescousse des gens stressés

Édition de Novembre 2018 | Claudine Hébert

Stressé par le travail, la vie de famille et autres aléas de la vie ? ­Prenez un bain de culture. ...

L'autodestruction d'une oeuvre de Banksy: quel impact sur le marché de l'art?

11/10/2018 | AFP

Les connaisseurs sont tous d'accord pour reconnaître que cette autodestruction était «un coup bien monté».

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Première: des étudiants de McGill deviennent investisseurs d'impact

23/04/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. Le Montreal Social Value Fund permettra à des étudiants d'expérimenter l'investissement d'Impact local.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.