Les algorithmes surpasseront-ils Warren Buffett et Jim Simons?


Édition du 13 Décembre 2023

Les algorithmes surpasseront-ils Warren Buffett et Jim Simons?


Édition du 13 Décembre 2023

(Photo: Getty Images)

EXPERT INVITÉ. Dans un monde financier qui évolue à un rythme effréné, une question fascinante se pose: les algorithmes pourront-ils un jour égaler ou même surpasser des géants de l’investissement tels que Warren Buffett et Jim Simons? Jadis reléguée au domaine de la sciencefiction, cette interrogation occupe désormais une place de premier plan dans les débats financiers modernes.

 

L’avènement de l’intelligence artificielle:un tournant majeur

L’historique victoire de l’ordinateur Deep Blue sur le champion d’échecs Garry Kasparov, en 1997, a marqué un tournant décisif dans le développement de l’intelligence artificielle (IA). Depuis, l’IA a réalisé des progrès spectaculaires, prouvant sa supériorité dans une variété de jeux de stratégie.

Des événements marquants, tels que le succès d’AlphaGo, de DeepMind, en 2016, contre le champion du monde de go, et la victoire d’AlphaStar sur un joueur professionnel de StarCraft II en 2018, montrent la capacité croissante de l’IA à gérer des informations complexes et à prendre des décisions stratégiques.

 

Révolution de l’IA dans le secteur financier

Dans le secteur financier, l’effet de l’IA est tout aussi remarquable. Elle s’est rapidement imposée dans la gestion des risques et des transactions. Aujourd’hui, plus de 80% du volume quotidien des transactions en Bourse est exécuté par des algorithmes.

Un rapport de Deloitte indique que l’IA offre de nouvelles perspectives aux sociétés de gestion d’investissement, en allant au-delà de la simple réduction des coûts. Ces occasions incluent la génération d’alpha (le calcul de la performance d’un portefeuille d’investissement par rapport à une valeur de référence), l’amélioration de l’efficacité opérationnelle, la diversification des produits et une gestion des risques plus pointue. Cette évolution entraîne une redéfinition des modèles d’affaires, des processus opérationnels et des compétences requises dans le secteur.

 

Les légendes de l’investissement face aux performances algorithmiques

En parallèle, les icônes de l’investissement, telles que Jim Simons et Warren Buffett, continuent de susciter admiration et respect. Le fonds Medallion, de Renaissance Technologies, dirigé par Jim Simons, a affiché un rendement annuel moyen exceptionnel de 66% de 1988 à 2019, surpassant de loin d’autres investisseurs renommés.

Warren Buffett, de son côté, a construit un empire en sélectionnant méticuleusement des entreprises. Ces exemples illustrent l’importance cruciale de l’expérience et de l’intuition dans la prise de décisions d’investissement. Dans le portefeuille de Warren Buffett, on retrouve des entreprises de renom, comme Apple (AAPL, 191,24$US), Bank of America (BAC, 31,27 $US), Occidental Petroleum (OXY, 58,83$US), Coca Cola (KO, 58,64 $US) et American Express (AXP, 173,76 $US).

Parallèlement, Jim Simons a fait des investissements stratégiques dans des entreprises telles que Novo-Nordisk (NVO, 100,40$US), Palantir Technologies (PLTR, 20,27 $US), Airbnb (ABNB, 135,02$US), Microsoft (MSFT, 374,51 $US) et Nike (NKE, 113,48$US).

 

Avantages distinctifs de l’IA

L’IA se distingue par plusieurs atouts. Dépourvue d’ego, elle n’est pas sujette aux biais cognitifs humains et est capable de s’autocorriger, affinant continuellement ses algorithmes avec une efficacité remarquable.

 

Limites et défis de l’IA

Toutefois, l’IA n’est pas sans failles. Les algorithmes dépendent fortement de la qualité et de l’intégrité des données sur lesquelles ils sont formés. Des données partiales ou incomplètes peuvent entraîner des décisions erronées. En outre, l’IA ne peut pleinement saisir le contexte mondial, ni interpréter les subtilités de la langue de la même manière qu’un être humain.

 

L’importance inestimable de l’expérience humaine

Dans ce contexte, l’expertise et l’intuition humaines restent indispensables. Les gestionnaires de portefeuille, forts de leur expérience et de leur compréhension des marchés, peuvent prendre des décisions éclairées, même en l’absence de données explicites. Ils sont capables de discerner les tendances subtiles et d’interpréter les signaux du marché, une compétence précieuse qui complète les analyses algorithmiques.

 

Vers une synergie entre intelligence humaine et artificielle

L’avenir de la gestion de portefeuille pourrait résider dans une collaboration étroite entre l’intelligence humaine et l’IA. Cette synergie offre la possibilité de combiner la précision et la rapidité des algorithmes avec le discernement et l’expérience humaine. Une telle alliance promet de créer des stratégies d’investissement plus efficaces, adaptatives et innovantes.

 

Une coexistence prometteuse

Bien que l’IA soit en train de révolutionner la gestion de portefeuille, elle demeure un outil complémentaire à l’expertise humaine. Les gestionnaires doivent continuer à exercer leur jugement et leur sagesse dans l’interprétation des données et dans la prise de décisions stratégiques.

Cette coexistence harmonieuse entre les compétences humaines et l’automatisation algorithmique pourrait redéfinir le paysage de l’investissement dans les années à venir.

Blogues similaires

Investir dans les grands crus et les objets de collection

Édition du 20 Mars 2024 | Martin Lalonde

EXPERT INVITÉ. Le vin et les objets de collection font partie d’une stratégie d’investissement alternative.

Bourse: Luc Girard analyse la situation chez Dollarama et BRP

12/04/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les titres de Dollarama et BRP on bien fait récemment, mais la situation peut-elle durer?

Encore trop tôt pour sauter dans l’arène

Édition du 14 Juin 2023 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Les banques canadiennes pourraient rester sur le banc des pénalités quelque temps encore.