Vézina: Une petite vite de la Caisse à Québecor?

Publié le 03/10/2012 à 08:27, mis à jour le 03/10/2012 à 10:04

Vézina: Une petite vite de la Caisse à Québecor?

Publié le 03/10/2012 à 08:27, mis à jour le 03/10/2012 à 10:04

[Photo : Bloomberg]

BLOGUE. Ou la Caisse de dépôt vient de bénéficier d’une opération du Saint-Esprit, ou bien on nous raconte des fadaises sur la valeur réelle de la transaction qu’elle vient de conclure avec Quebecor pour vendre près de la moitié de ses parts dans Québecor Média.


PLUS : La Caisse vend une partie de sa participation dans Québécor Média


Je pencherais pour la deuxième explication. Et si c’est le cas, les deux parties essaient simplement de sauver la face.


Rappel des faits. En l’an 2000, pour éviter que Vidéotron (et le Groupe TVA) ne passe entre les mains de Rogers, la Caisse s’allie à Québecor. Elle va payer très cher sa participation qui se monte environ à 45 % : 3,2 milliards $. Vidéotron ne valait pas autant. Mais c’était une question d’honneur national… Jean-Claude Scraire, le président de la Caisse à l’époque, avait-il senti dans son cou le souffle chaud du premier ministre Bernard Landry ? Les politiciens, théoriquement, ne peuvent intervenir dans la gestion de la caisse, mais…


Ce patriotisme mal placé s’est révélé coûteux. La valeur du placement de la Caisse n’a fait que décliner avec le temps. L’an dernier, dans ses livres, elle ne l’évaluait plus qu’à 2,3 milliards $, soit 900 millions de moins qu’à l’origine. Si vous aviez perdu 28 % de la valeur de votre investissement sur 11 ans, vous seriez ou gêné, ou mal pris.


On apprend donc que la Caisse va laisser partir 20 % de ses parts, pour n’en conserver (pour l’instant) qu’un peu plus de 24 %. Et les deux parties signalent qu’on évalue la participation de la Caisse dans Québecor Média à 2,75 milliards $.

À propos de ce blogue

Observateur et commentateur privilégié de l’économie québécoise depuis plus de 20 ans, René Vézina fait le point sur un monde en évolution constante. Il jette un regard critique sur les événements et les vulgarise pour faire ressortir les enjeux cachés.

René Vézina

Blogues similaires

Le bonheur en deux tatouages, selon Micael Dahlén

11/02/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Il est professeur à l'École d'économie de Stockholm. Et il a trouvé comment embellir votre vie à tout jamais!

Alex Bastide: l'entrepreneur qui voulait retourner au gym

13/02/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. «La vie est devenue lourde. J'ai vécu de l'anxiété, du désespoir. Je ne voulais plus être propriétaire unique.»

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.