Vézina : L'élection Orange Crush, un désastre pour le Québec

Publié le 03/05/2011 à 09:20, mis à jour le 03/05/2011 à 15:52

Vézina : L'élection Orange Crush, un désastre pour le Québec

Publié le 03/05/2011 à 09:20, mis à jour le 03/05/2011 à 15:52

Blogue.

Pour reprendre un vieux slogan électoral, le Québec ne parlera pas fort à la suite des élections d’hier. En fait, c’est ni plus ni moins qu’un désastre.

Pas tant à cause de la débâcle qui vient de frapper le Bloc, anéanti, mais bien parce qu’il est virtuellement absent du premier gouvernement majoritaire en cinq ans. La poignée de députés conservateurs du Québec (6, au dernier décompte) ne pèsera pas lourd. Pour y trouver des ministres significatifs, il faudra faire des aménagements/acrobaties. Peut-être Maxime Bernier comme ministre des Anciens combattants…

C’est un sérieux revers. Pour une première fois, un gouvernement majoritaire est élu sans présence réelle au Québec.

Qui va maintenant défendre nos intérêts ? Qui va faire valoir nos dossiers clés ? Qui va parler pour nous ? Le règlement sur l’harmonisation des taxes de vente, qui vaut des milliards de dollars pour le Québec, devient plus incertain. Et il y a plein d’autres questions, l’appui financier à Terre-Neuve pour son lien électrique sous-marin, des infrastructures à financer (et je ne parle pas du Colisée)… tant de projets en jeu et personne pour monter aux barricades. Stephen Harper peut gouverner sans le Québec et il n’a même pas à nous courtiser. Nous venons de lui offrir béatement la preuve qu’il n’a pas besoin de nous pour s'imposer.

Et les néophytes représentants néo démocrates ? Ils ont beau être bien intentionnés, leur vague ne nous mènera pas bien loin. Oh, il y a aura des discours enflammés et des maladresses touchantes, mais ça va nous donner quoi ? Au moins, le programme du Bloc était clair. Quel est celui du NPD ? Pensez-vous vraiment que la députation québécoise orange va modifier les orientations du parti, traditionnellement centralisateur, avec un regard pan canadien (et le même appui déclaré à Terre-Neuve ) ? Et un fourre-tout d’idées dans tous les sens ? Il suffit d’un chef à l’air débonnaire pour que le Québec enferme son destin et se taise pour (au moins) les quatre prochaine années ?

C'est plate, mais ce matin, l’Orange Crush québécois a mauvais goût.

À propos de ce blogue

Observateur et commentateur privilégié de l’économie québécoise depuis plus de 20 ans, René Vézina fait le point sur un monde en évolution constante. Il jette un regard critique sur les événements et les vulgarise pour faire ressortir les enjeux cachés.

René Vézina

Blogues similaires

Apprendre à tourner la page

Édition du 20 Janvier 2021 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. J’ ai une grande nouvelle que j’ai annoncée déjà il y a quelques jours sur notre site web.

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.