Marcel Côté et Jacques Landreville, deux hommes peu communs


Édition du 31 Mai 2014

Il n'avait aucun penchant pour la rectitude politique, un trait de caractère de plus en plus rare de nos jours. La tendance est plutôt aux phrases creuses et ronflantes, ce dont il avait horreur, et ce n'est là qu'une des raisons pour lesquelles nous allons nous ennuyer de Marcel Côté. Taillé ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Non, Montréal n'est pas «hot» pour la génération Z!

05/09/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Elle est loin d'être idéale pour l'épanouissement personnel et professionnel des jeunes, selon une étude...

Institut du Québec: Montréal va beaucoup mieux

Montréal a même accentué son importance économique par rapport au reste du Québec.

À la une

Comment Trump alimente les tensions dans le golfe Persique

20/09/2019 | François Normand

ANALYSE - Le golfe Persique est une poudrière sur le point d'exploser; Washington en est en grande partie responsable.

La Bourse attend le prochain déclic

BLOGUE. Les bonnes données économiques et la Fed rassurent mais le test des profits et du conflit commercial approchent.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

21/09/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.