La fin du pétrole n'est clairement pas pour demain


Édition du 18 Octobre 2014

L'offre de pétrole n'a jamais été aussi abondante, et les prix baissent. C'est un des phénomènes marquants de l'année qui s'achève. Les États-Unis sont en train de redevenir le premier producteur mondial de pétrole, grâce à la ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Les dirigeants de banques canadiennes se prononcent sur 2020

2019 a été marquée par des licenciements, une augmentation du nombre de faillites et des rumeurs de récession imminente.

À surveiller : Stella-Jones, CIBC et Baytex

06/12/2019 | Stéphane Rolland

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.

À la une

Dollarama perd 4%, voici pourquoi

Il y a 20 minutes | Dominique Beauchamp

Les appels de la part de clients inquiets mettent un analyste sur deux pistes.

Bombardier recule en Bourse après la vente de sa division ferroviaire à Alstom

L’annonce d’une transaction avec Alstom marquait la fin du redressement de Bombardier entamé il y a cinq ans.

Train: une coalition d’entreprises demande à Ottawa de régler la crise

Une vingtaine de grandes entreprises dont ArcelorMittal, J.D. Irving et Maple Leaf pâtissent du blocage ferroviaire.