En attendant le grand jour vert, pourquoi bouder notre pétrole?


Édition du 18 Avril 2015

Les hydrocarbures n'ont pas la cote au Québec. Quand ils ne servent pas de prétexte aux grèves étudiantes, ils sont décriés sur la place publique, comme lors de la manifestation écologiste du 11 avril à Québec. Juste avant, 200 personnalités ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Couche-Tard: que pourrait rapporter Speedway?

Trois analystes émettent des réserves au sujet de la spéculation entourant l'union de Couche-Tard et Speedway.

Autres reculs des prix de l'essence vendue à la pompe

Au Québec jeudi matin le prix moyen du litre d’essence ordinaire était inférieur à 0,82 $.

À la une

L'once d'or passe la barre symbolique du 2 000$

Il y a 4 minutes | AFP

Le prix du métal précieux n’a cessé de grimper depuis le début de l’année.

Tristan & Iseut veut se protèger de ses créanciers

MNP a expliqué que l’avis était souvent la première étape d’un processus de restructuration.

À surveiller: SNC-Lavalin, Telus et Air Canada

Mis à jour à 10:51 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de SNC-Lavalin, Telus et Air Canada? Voici quelques recommandations d'analystes.