En attendant le grand jour vert, pourquoi bouder notre pétrole?


Édition du 18 Avril 2015

Les hydrocarbures n'ont pas la cote au Québec. Quand ils ne servent pas de prétexte aux grèves étudiantes, ils sont décriés sur la place publique, comme lors de la manifestation écologiste du 11 avril à Québec. Juste avant, 200 personnalités ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Biocarburants : Québec présentera un projet de règlement

08/02/2019 | François Normand

Le ministre de l'Énergie l'a annoncé hier devant l'Association québécoise de la production d’énergie renouvelable.

Couche-Tard sur les rangs pour les stations de Husky?

Les stations d'essence de l'Ouest seraient les plus attrayantes, mais Couche-Tard n'est pas en tête des prétendants.

À la une

Mais où est passée la peur de la récession?

BLOGUE INVITÉ. Après un rebond des marchés, on entend beaucoup moins parler de récession. Pourtant...

Fin des services au comptoir à la Laurentienne

Mis à jour à 15:32 | La Presse Canadienne

Les négociations avaient été acrimonieuses entre l’institution financière et la partie syndicale.