En affaires, il faut une bonne idée, mais aussi de bons vendeurs

Publié le 21/02/2018 à 06:00

Aucune entreprise ne peut survivre sans vente. C'est tellement évident qu'on l'oublie parfois, ou qu'on en fait peu de cas. Avec, comme résultat, qu'on regarde trop souvent de haut tout ce qui est lié à la vente, à commencer par les vendeurs eux-mêmes. Les concepteurs, ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Les ventes de voitures ont chuté de 44% en mai au pays

Il s’agit malgré tout d’une amélioration comparativement à l’effondrement de 74,6 % du marché en avril.

Les ventes des grossistes canadiens ont avancé de 0,3% en février

Les économistes s’attendaient en moyenne à un gain de 0,1 % pour ce mois.

À la une

COVID-19: quel avenir pour les espaces à bureaux?

Il y a 26 minutes | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Le travail au bureau de demain matin ne ressemblera pas à ce qu'il était hier, selon des études...

Entrée en vigueur de l'ACEUM sous haute tension

01/07/2020 | AFP

La version finale du traité avait été ratifiée fin 2019 après de nombreux amendements sous l’impulsion des démocrates.

ACEUM: des experts exhortent les entreprises à être vigilantes

L'accord Canada−États-Unis−Mexique (ACEUM) entre en vigueur mercredi.