En affaires, il faut une bonne idée, mais aussi de bons vendeurs

Publié le 21/02/2018 à 06:00

Aucune entreprise ne peut survivre sans vente. C'est tellement évident qu'on l'oublie parfois, ou qu'on en fait peu de cas. Avec, comme résultat, qu'on regarde trop souvent de haut tout ce qui est lié à la vente, à commencer par les vendeurs eux-mêmes. Les concepteurs, ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Les ventes des fabricants ont augmenté de 1,5 % en septembre

Les résultats pour septembre se comparaient aux attentes moyennes des économistes.

Les ventes des grossistes à un record en juillet

Les ventes des grossistes ont grimpé de 4,3% en juillet pour atteindre le sommet record de 65,0 milliards de dollars.

À la une

Et si Couche-Tard cessait ses opérations en 2070?

Un analyste déconstruit la valeur de Couche-Tard pour démontrer qu'il ne faut pas craindre l'auto électrique.

La vente de résidences à un sommet en novembre à Montréal

Les conditions du marché continuent d’être favorables aux vendeurs.

Noël: François Legault renonce à «son contrat moral»

Mis à jour le 03/12/2020 | lesaffaires.com

«C'est pas réaliste de penser qu'on va réduire la progression du virus de façon satisfaisante d'ici Noël».