Comment évaluer la performance de votre portefeuille

Publié le 12/02/2021 à 08:00

Comment évaluer la performance de votre portefeuille

Publié le 12/02/2021 à 08:00

Une courbe qui grimpe

Vous devriez dès le début de l’année déterminer votre répartition stratégique de l’actif si ce n’est pas déjà fait. (Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. Quel a été le rendement de votre portefeuille en 2020? En êtes-vous satisfait? Et pour quelles raisons? Si vous avez de la difficulté à répondre à ces questions, ce billet devrait vous aider.

 

Indice de référence personnalisé

La première des choses est de se fixer des paramètres d’évaluation. Si vous aviez déjà, au début de 2020, décidé de votre répartition stratégique de l’actif, vous êtes bien parti. Si vous investissez dans des actions, des obligations, des fonds communs et/ou des fonds négociés en Bourse, votre institution doit vous transmettre, sur papier ou via le Web, un rapport de performance. Vous y trouverez le rendement sur un an et sur des périodes plus longues telles que trois, cinq et dix ans (si vous êtes client de longue date de l’institution). Pour évaluer votre rendement pour 2020, vous devez le comparer à un indice de référence. Puisque votre portefeuille inclut plusieurs classes d’actif, vous devrez calculer le rendement de votre indice de référence personnalisé.

 

Un exemple

Admettons que le rendement de votre portefeuille sur un an au 31 décembre soit de 6,0% et que votre répartition stratégique soit de 40% en obligations canadiennes à court terme et 20% dans chacune des actions canadiennes, américaines et internationales. Vous pouvez trouver les rendements des indices correspondants dans ce rapport. Le calcul sera le suivant :

Donc selon notre calcul, votre portefeuille a produit 2,2% de moins que votre indice de référence. Il faut aussi tenir compte des frais de gestion facturés pas votre gestionnaire de portefeuille et de ceux facturés par les fonds que vous détenez. Admettons que ces frais totalisent 1%. Vous avez donc sous-performé votre indice de référence de 1,2% après les frais.

Vous devriez également comparer votre rendement de 2020 avec votre objectif à long terme. Supposons que votre objectif soit de 5%, alors le rendement réalisé de 6% en 2020 le surpasse, ce qui est positif.

 

Devriez-vous être satisfait?

L’exemple ci-dessus est fourni aux fins d’illustration. Si le rendement de votre portefeuille est plus élevé que son indice de référence, vous pouvez probablement vous compter satisfait. S’il est plus bas, vous devriez discuter avec votre conseiller. Voici quelques points importants à éclaircir :

 

  • Si votre rendement est très inférieur à celui de votre indice de référence, demandez-vous si vous êtes à l’aise avec cela. La gestion active de portefeuille produit souvent des différences très importantes par rapport aux indices de marché, c’est bien normal. Cette différence ne sera pas toujours à votre avantage. Si vous n’aimez pas trop vous éloigner de votre indice de référence personnalisé, vous pouvez demander d’avoir une partie de votre portefeuille investie avec des FNB indiciels appropriés.
  • Est-ce que votre conseiller vous apporte d’autres services à valeur ajoutée en plus de vous aider à choisir les placements pour votre portefeuille? Discute-t-il avec vous lors des périodes de grande volatilité pour vous aider à garder le cap? Vous aide-t-il à réduire vos impôts en réalisant des pertes en capital en temps opportun? Est-ce qu’il offre un plan financier qui vous aide à progresser avec le temps? Vous apporte-t-il des conseils pour mieux épargner? Un bon conseiller financier peut vous apporter bien d’autres services en plus de la sélection des placements; il faut en tenir compte.

 

Plan de match 2021

Comme j’ai dit plus tôt, vous devriez dès le début de l’année déterminer votre répartition stratégique de l’actif si ce n’est pas déjà fait. Si vous travaillez avec un conseiller financier ou un gestionnaire de portefeuille, cette répartition est établie par écrit. Vous devriez de plus vous entendre par écrit sur la composition de votre indice de référence personnalisé, ce qui clarifiera d’avance le barème d’évaluation pour 2021. Votre gestionnaire devrait aussi vous fournir, lors de votre rencontre annuelle, un compte rendu des achats et ventes de la dernière année et des raisons qui sous-tendent ces opérations de marché.

Finalement, je suggère de vous fixer un objectif de rendement à long terme et de le documenter par écrit. Vous pourriez vous inspirer de ce document, qui fournit une indication des rendements espérés des diverses classes d’actif. Ces estimations sont mises à jour tous les ans par l’Institut québécois de planification financière (IQPF), une source d’information indépendante et digne de confiance.

Pour les investisseurs autonomes, je suggère d’écrire un journal de bord pour votre portefeuille. Il inclura les points expliqués ci-dessus (répartition stratégique de l’actif, indice de référence personnalisé, objectif à long terme, performance d’année en année). Ajoutez-y une brève description de votre stratégie de placement et une description de vos transactions au fur et à mesure qu’elles surviennent et des raisons qui les justifient. Ce journal vous permettra de garder à l’esprit les points importants et vous guidera dans la gestion de votre portefeuille.

 

À propos de ce blogue

Raymond Kerzérho est directeur de la recherche avec PWL Capital et co-anime le balado Sujet Capital.

Raymond Kerzérho

Sur le même sujet

Le stress financier pourrait avoir un impact physique sur les jeunes Canadiens

Les Canadiens de moins de 35 ans sont beaucoup plus susceptibles de citer l’argent comme principale source de stress.

Les grandes leçons financières à tirer de la crise sanitaire

EXPERT INVITÉ. Alors que l'on retrouve un semblant de normalité, le moment est bon pour examiner sa situation globale.

Blogues similaires

Bourse: trois secteurs à privilégier et un à éviter en période inflationniste

15/10/2021 | Denis Lalonde

BALADO. En septembre, l'IPC aux États-Unis a atteint 5,4% en rythme annualisé, son niveau le plus élevé depuis 2008.

La Bourse à un carrefour

Édition du 13 Octobre 2021 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Fidèle à sa réputation, le mois de septembre a produit un déclin pour tous les ...

Rien de mieux que le tennis et la Bourse pour rester humble

15/10/2021 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. À la Bourse comme au tennis, la défaite reste la meilleure source d'apprentissage.