Comment affronter la pénurie de main-d'oeuvre à long terme

Publié le 04/03/2024 à 09:00

Comment affronter la pénurie de main-d'oeuvre à long terme

Publié le 04/03/2024 à 09:00

Photo: Campaign Creators pour Unsplash.com

EXPERT INVITÉ. L’immigration économique est au cœur des passions depuis des années. Surtout lorsqu’il s’agit de postes dits qualifiés, vous obtenez une personne formée et compétente en seulement quelques mois puisque seules les étapes administratives d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada ainsi que du ministère de l’Immigration et de la Francisation et de l’Intégration du Québec vous séparent de la nouvelle perle rare.

La récente étude économique du professeur Pierre Fortin apporte un éclairage essentiel dans l’approche future que nous devons avoir du traitement de la pénurie. Pour résumer, lorsqu’on pourvoit un poste avec un travailleur qui immigre au Québec, on crée un nouveau poste !

Cela paraît contre-intuitif, mais c’est le cas. Car on vit une augmentation à la marge de différents besoins: services sociaux et médicaux, besoins en construction, etc.

Ce qui crée plusieurs problématiques dans un contexte de crise des services publics et de pénurie de logements.

Sur quoi parier pour résorber ce phénomène?

 

L’automatisation

Une récente étude des Manufacturiers et Exportateurs du Québec démontrait que pour une base de 100 de production par heure au Québec, on produit 208 unités dans le même intervalle au Danemark. Un écart qui devrait nous faire réfléchir et surtout agir afin de ne pas être déclassés!

On voit clairement l’impact négatif d’années de latence dans les investissements en innovation de la productivité dans nos usines.

Si les machines dans le secteur industriel peuvent résoudre une bonne partie du problème, la hausse de la productivité des professionnels dans le secteur tertiaire demande une toute autre approche.

Les opportunités ne manquent pas toutefois. Pensons juste aux gains de productivité horaire lorsqu’une intelligence artificielle permet d’économiser des heures de travail à un médecin en détectant préventivement des maladies ou en triant des milliards de données pour des conseillers marketing ou des analystes financiers.

Le rôle des ressources humaines

L’optimisation des ressources humaines est un point dont on parle peu. C’est pourtant la base. Que ce soit la formation, la sous-traitance, la redéfinition des tâches et rôles de chacun, il existe de nombreux exemples où l’expertise RH fait une différence énorme.

De la même manière, certaines pratiques sont rarement utilisées. Instaurer une culture intrapreneuriale par exemple permet de tirer le maximum des employés les plus proactifs et visionnaires. C’est aussi le cas du mentorat.

Perdre un vétéran à la retraite sans qu’il distille son immense expérience avec les jeunes représente un risque immense que même des années de pratiques et d’échecs ne combleront peut-être pas. Autant vous éviter ce trouble-là!

 

La requalification

On parle beaucoup de rehaussement de compétences, mais la requalification est un outil essentiel dans une économie qui s’adapte continuellement aux changements technologiques.

Les programmes de Formation de courte durée (COUD) de la Commission des partenaires du marché du travail ou encore l’Offensive de formation en construction de novembre 2023 sont deux exemples pertinents qui pourraient être étendus pour prévenir le chômage dans des emplois menacés par les évolutions du marché et les progrès fulgurants de l’intelligence artificielle qui redéfinissent une part importante du marché du travail.

Certaines solutions sont plus difficiles que d’autres à mettre en place.

Embaucher une personne supplémentaire n’augmente que partiellement votre productivité à court terme. Mettre en place une stratégie afin d’optimiser les ressources humaines, technologiques et le capital augmente votre productivité et votre compétitivité à long terme.

Et ce n'est pas facile. Surtout pour les entrepreneurs qui sont souvent pris dans un feu roulant. C’est toutefois du temps et des moyens à prendre pour rester compétitifs. Un pas en arrière pour en faire deux.

Idem pour la requalification qui est aussi un défi de taille en raison des coûts associés et de la complexité du recrutement.

Il y aura bien des choix difficiles à faire pour nos entreprises et nos gouvernements dans les années à venir.

À propos de ce blogue

Passionné d’économie et de philosophie politique, Pierre Graff évolue depuis 10 ans dans le monde des affaires. Il se questionne sur les enjeux politico-économiques au Québec et au Canada, et plus particulièrement ce qui affecte les jeunes gens d’affaires et les générations à venir. Il est actuellement PDG du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ).

Pierre Graff

Blogues similaires

Mondialisation: les PME en perpétuelle adaptation

11/04/2024 | Nicolas Duvernois

EXPERT INVITÉ. Les PME remettent bien des choses en question.

Vos diplômes ne m’impressionnent pas!

11/04/2024 | Dominic Gagnon

Le diplôme est important, mais il y a beaucoup plus à considérer lorsque vient le temps d’embaucher quelqu’un.

La baisse du PIB par habitant ne doit pas inquiéter, mais...

25/03/2024 | Pierre Cléroux

EXPERT. Depuis 2020, soit au début de la pandémie, le PIB par habitant a diminué de 1,3% par année au Canada.