Cinq leçons de la gestion catastrophique du système de santé

Publié le 03/04/2023 à 10:30

Cinq leçons de la gestion catastrophique du système de santé

Publié le 03/04/2023 à 10:30

Combien coûte réellement une visite à l’urgence au Québec? Est-ce que le coût est si différent du privé aux États-Unis? Que ce soit vous, votre assureur ou l’État, une facture est toujours payée. (Photo: Getty Images)

BLOGUE INVITÉ. Bien des rapports ont souligné l’échec de notre système de santé. Aujourd’hui, essayons ensemble d’en retirer des enseignements positifs à partir de cinq leçons que tout bon gestionnaire se doit de respecter pour éviter une telle catastrophe.

Ce n’est pas parce qu’on reçoit une facture après avoir eu un traitement cinq étoiles aux États-Unis qu’il faut penser que c’est parce que notre système est sous-financé qu’il est normal de recevoir un service acceptable, pour être poli.

Combien coûte réellement une visite à l’urgence au Québec?

Est-ce que le coût est si différent du privé aux États-Unis? Que ce soit vous, votre assureur ou l’État, une facture est toujours payée.

On a beau critiquer les États-Unis sur leur modèle – plutôt inéquitable il est vrai – des soins de santé privés, mais il faudrait peut-être regarder ce qui fonctionne et faire amende honorable.

Notre système de santé au Québec est un échec.

Certains rapports en accablent d’ailleurs les gestionnaires dont il ne semble qu’aucun n’ait perdu sa job…

C’est quand même fabuleux!

On se croirait presque dans le surréaliste scandale du sang contaminé en France, où l’ancien ministre de la Santé, Laurent Fabius, avait été jugé “responsable, mais non coupable” pour éviter la prison par la Cour de Justice de la République.

On croirait rêver!

C’est ce qui arrive lorsque personne n’est imputable.

Cela s’applique d’en haut jusqu’en bas. Chaque employé doit être responsabilisé. Et surtout les gestionnaires. Car nous assumons toutes les responsabilités au final.

 

Ne sous-estimez pas l’écoute

Écouter ses équipes est certainement l’un des points les plus importants.

Il est impossible que les gestionnaires du système de santé ainsi que les ministres n’aient pas eu vent de certains dysfonctionnements et autres plaintes des employés sur le terrain.

Prêter une oreille attentive à cela aide assurément.

Non seulement vous pourrez vous attaquer à des enjeux avant qu’ils empirent, mais vous pourrez prévenir une démobilisation de certains employés.

L’empathie et la bienveillance qui caractérisent aujourd’hui les meilleurs gestionnaires sont impossibles sans écoute.

 

Remettez-vous en question

Que l’on connaisse du succès ou des échecs, il est nécessaire d'appliquer le même esprit critique a posteriori.

En se remettant en question continuellement, on challenge le statu quo.

En affaires, il est éminemment difficile d’atteindre le sommet. Il est encore plus difficile d’y rester. Sans une approche critique et des innovations constantes, c'est impossible d’y parvenir.

Le système de santé est resté figé dans le temps technologiquement parlant.

Comment être efficace sans suivre le progrès?

Comment atteindre les sommets?

 

Ne vous laissez pas intimider

Que ce soient des personnes toxiques au sein de vos équipes ou des organisations dans notre réseau de santé, quelqu’un tentera toujours de s’opposer à des changements.

Quand chacun tire la couverture de son bord, il est difficile de faire bouger les choses.

Je vous donne deux exemples édifiants.

Premièrement, un exemple que j’ai vécu aux États-Unis en 2022. Alors que j’étais malade, je me suis retrouvé à l'hôpital – non, ce n’était pas la COVID-19.

Premier constat: aucun personnel administratif ou presque!

Tout est scanné par le personnel médical (comprimés, matériel utilisé, soin prodigué, etc.). Les soins s’enchaînent, les examens aussi. En deux heures, tout est réglé.

Une efficacité qui frôle la science-fiction!

Deuxièmement, une amie qui fait son fellowship de médecine dans l’Ouest canadien m’explique qu’en Alberta, le personnel administratif aide pour préparer les salles, et faire circuler les patients dès qu’ils en ont fini avec la partie administrative.

Pourquoi alors avec autant de personnel administratif au Québec n’arrivons-nous pas à traiter autant de personnes par heure que nos voisins américains ou albertains?

Clairement parce que des groupes d’intérêts se sont opposés à ce genre de décisions.

Pensez-vous vraiment que l’on peut espérer avoir des résultats si l’on recule à chaque levée de boucliers corporatiste?

 

Pas de vision, pas de chocolat

Évidemment, entre un système à bout de souffle et l’efficacité américaine, il y a tout un écart!

Il va falloir imaginer ce fameux système et planifier habilement cette transition.

Comment va-t-on intégrer des technologies qui accélèrent les traitements?

Comment remédier aux pertes de temps des médecins pour les tâches non médicales?

C’est la même chose en affaires.

Aucune entreprise ne peut se permettre de fonctionner sans vision et sans planification stratégique. Aucune entreprise qui n’innove pas ne survit longtemps.

Pas plus qu’une entreprise où les équipes perdent leur temps inutilement.

Il semble que nous avons un ministre de la santé en la personne de Christian Dubé qui a une vision, qui écoute, qui remet en question le fonctionnement complet du système de santé et qui veut innover.

Voyons s’il instaurera un système d'imputabilité au sein du réseau.

Sans cela, inutile de rêver à un système qui fonctionnera mieux.

 

À propos de ce blogue

Passionné d’économie et de philosophie politique, Pierre Graff évolue depuis 10 ans dans le monde des affaires. Il se questionne sur les enjeux politico-économiques au Québec et au Canada, et plus particulièrement ce qui affecte les jeunes gens d’affaires et les générations à venir. Il est actuellement PDG du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ).

Pierre Graff

Blogues similaires

J'ai mal à Montréal... la suite!

11/06/2024 | Nicolas Duvernois

EXPERT INVITÉ. «Le cri du cœur de Sandra Ferreira est beaucoup plus grand que le fiasco pour lequel il existe.»

Méfiez-vous des entrepreneurs trop parfaits!

06/06/2024 | Dominic Gagnon

Il faut briser le mythe de la perfection et ne pas avoir peur de montrer ses difficultés.

Une baisse des taux retardée?

21/05/2024 | Pierre Cléroux

EXPERT. Si plusieurs craignent une telle situation, il n’y a pourtant pas lieu de s’en inquiéter.