Le plus important concept de l'investissement expliqué par un enfant de 11 ans

Publié le 27/11/2015 à 11:00, mis à jour le 29/11/2015 à 12:56

Le plus important concept de l'investissement expliqué par un enfant de 11 ans

Publié le 27/11/2015 à 11:00, mis à jour le 29/11/2015 à 12:56

Malgré sa relative simplicité, le concept des intérêts composés est loin d’être bien compris de tous les investisseurs. À mon humble avis, si ces derniers assimilaient mieux le concept, ils réduiraient de beaucoup leurs erreurs et amélioreraient substantiellement leurs rendements à long terme. Je crois que le concept des intérêts composés est à la base de l’investissement. Comme l’a dit Albert Einstein : « Le concept des intérêts composés est la huitième merveille du monde. Celui qui le comprend en tire profit… celui qui ne le comprend pas le paye cher. »

La formule mathématique qui décrit les intérêts composés est la suivante :

F = P * (1 + r)^t

F représente la valeur future d’un investissement; P est la valeur de l’investissement initial; r est le rendement annuel composé obtenu (par exemple 0,07 pour 7 %); et t est le temps en nombre d’années. Ainsi, si vous investissez aujourd’hui 10 000 $ et que vous croyez être en mesure d’obtenir un rendement annuel composé de 7 % au cours des 20 prochaines années, votre investissement vaudra 38 697 $ dans 20 ans. Voici d’autres scénarios qui illustrent le concept des intérêts composés, toujours en présumant un investissement initial de 10 000 $ :

Auriez-vous cru qu’un investissement initial de 10 000 $ vaudrait plus de 91 M$ après 50 ans si vous réussissiez à obtenir un rendement annuel composé de 20 %? Vous conviendrez comme moi qu’un tel rendement est probablement irréaliste. C’est pourtant ce qu’a réalisé Warren Buffett depuis 1964!

Si dans la formule, le t est un exposant, c’est que les intérêts composés font croître le capital investi de façon exponentielle! Une autre manière d’assimiler un concept abstrait est d’emprunter une analogie. Dans ce cas-ci, l’analogie souvent utilisée est celle d’une boule de neige qui dévale une pente enneigée. Or, après que je lui aie expliqué le concept des intérêts composés pour une présentation scolaire, mon fils, qui avait alors 11 ans, a poussé l’analogie plus loin : pour lui, le rendement représente la texture de la neige – une neige très collante représente un rendement élevé – et le temps représente la hauteur de la montagne.

La compréhension du principe des intérêts composés mène à au moins trois constats pour l’investisseur :

1- pour maximiser ses rendements à long terme, il doit réduire ses frais au minimum;

2- comme le temps est la clé de l’enrichissement, il faut commencer à investir tôt et penser à long terme;

3- il doit réduire ses risques de perdre de l’argent.

Ce dernier point a souvent été répété par Warren Buffett : « la première règle (pour réussir en bourse) est de ne jamais perdre d’argent; la deuxième est de ne pas oublier la première ».

Vous en doutez? Revenons à l’exemple de l’investisseur qui a obtenu un rendement de 7 % pendant 20 ans. S’il avait subi une baisse de 25 % au cours de sa première année d’investissement et qu’il avait ensuite obtenu 7 % par année pendant les 19 années suivantes, combien vaudrait son investissement après 20 ans?

Environ 27 100 $. C’est 10 000 $ de moins que les 38 700 $ calculés plus haut.

Philippe Le Blanc, CFA, MBA

À propos de ce blogue : Philippe Le Blanc est président et gestionnaire de portefeuille chez COTE 100, une boutique de gestion de patrimoine. Il est également éditeur de la Lettre financière COTE 100, publiée depuis 1988.

À propos de ce blogue

Philippe Le Blanc est gestionnaire de portefeuille chez COTE 100 et éditeur de la Lettre financière COTE 100.

Philippe Leblanc
Sujets liés

Bourse

Blogues similaires

Le retour des aubaines hisse le S&P/TSX à un record

BLOGUE. Il est encore trop tôt pour dire si les titres bon marché et plus cycliques prendront le relais en Bourse.

WeWork: le marché peut-il faire confiance à cette Licorne?

BLOGUE INVITÉ. La confiance trahie est difficile à réparer!