Le Blanc - Petite devinette : cette entreprise a livré un rendement de plus de 3 100 % depuis 2000

Publié le 13/11/2012 à 09:53

Le Blanc - Petite devinette : cette entreprise a livré un rendement de plus de 3 100 % depuis 2000

Publié le 13/11/2012 à 09:53

BLOGUE. Alors que les marchés boursiers nord-américains font du surplace depuis de nombreuses années, certains titres connaissent des succès retentissants et ont largement enrichi leurs actionnaires.

Si je vous disais qu’il existe un titre d’une entreprise québécoise peu connue dont la performance boursière depuis 2000 surpasse celle de la majorité des titres d’entreprises nord-américaines. Son titre s’est apprécié de près de 3 100 % depuis 2000, c’est-à-dire que si vous aviez investi 10 000 $ dans ce titre en janvier 2000, votre investissement vaudrait aujourd’hui plus de 320 000 $, un taux de rendement annuel composé de plus de 33,5 %, sans compter les dividendes.

Je vous donne quelques indices pour vous aider à identifier cette entreprise mystère!

Je ne parle pas d’une entreprise qui évolue dans un secteur très risqué tel une mine, une biotech ou une société de technologie où les risques sont souvent très élevés mais les quelques succès qui émergent peuvent enrichir fortement leurs actionnaires. Au contraire, cette entreprise œuvre dans un secteur industriel très terre-à-terre qui existe depuis de nombreuses décennies et qui n’a pas réellement changé pendant cette période.

Je ne parle pas non plus d’une société qui aurait pu être près de la faillite en 2000 et qui aurait rebondi depuis. Elle était déjà très rentable en 2000. De fait, à cette date, l’entreprise avait été rentable à chaque année depuis au moins 1994.

Le succès retentissant du titre à la Bourse depuis 2000 découle du succès financier de l’entreprise au cours de cette période. Ainsi, alors que l’entreprise réalisait des revenus de moins de 100 M$ en 2000, ils devraient atteindre plus de 700 M$ en 2012 (décembre). Il s’agit d’un taux de croissance annuel composé de 18,6 % qui a surtout été alimentée par des acquisitions judicieuses réalisées dans un marché mature mais relativement fragmenté. Le succès de la direction aura entre autres été de réaliser des acquisitions à des prix attrayants et de les intégrer très efficacement. Ainsi, les profits nets de l’entreprise sont passés de près de 3,2 M$ en 2000 à une prévision de 75,0 M$ en 2012, pour un taux de croissance annuelle composé de 30,2 %. La marge nette de l’entreprise est passée 3,6 % en 2000 à une prévision de 13,4 % cette année, ce qui témoigne de l’excellent travail réalisé par la direction au cours de la période.

Blogues similaires

Banques: un dernier mauvais trimestre à tolérer avant la reprise?

BLOGUE. Le pic des réserves pour mauvaises créances est passé, mais des charges de restructuration sont fort probables.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?