Le Blanc - Devriez-vous placer une commande « stop-loss » lorsque vous achetez un titre?

Publié le 05/04/2013 à 15:55, mis à jour le 05/04/2013 à 16:08

Le Blanc - Devriez-vous placer une commande « stop-loss » lorsque vous achetez un titre?

Publié le 05/04/2013 à 15:55, mis à jour le 05/04/2013 à 16:08

Un client me demandait récemment pourquoi nous n’utilisions pas la technique des « stop-loss » dans notre gestion de portefeuilles. Une telle stratégie consiste à placer une commande de vente d’un titre que vous détenez à un prix plus bas que son cours actuel. Par exemple, vous venez d’acheter un titre à 10 $ et pour vous prémunir contre une éventuelle chute du titre, vous placez immédiatement une commande de vendre vos actions de ce titre à 9,00 $ ou à 8,50 $. Le but d’une telle stratégie est simple, si le titre acquis est sur le point de s’écraser en bourse, vous désirez vous en départir avant de tout perdre.

À mon avis, une telle stratégie n’est pas du tout adaptée à notre philosophie d’investissement ou à celle de tout investisseur « valeur ». En effet, avant de décider d’investir dans un titre, nous l’étudions en détail et tentons de l’évaluer. Évidemment, une telle évaluation n’est jamais précise, c’est pourquoi nous nous donnons toujours une marge de sécurité avant d’acheter un titre. Si par exemple nous croyons que la véritable valeur d’un titre est de 100 $ par action, nous ne l’achèterons pas à 95 $ mais attendrons d’avoir une occasion de l’acheter à 85 $ ou même à 80 $. Un tel coussin de sécurité a deux fonctions : limiter le risque à la baisse et augmenter le rendement potentiel.

Blogues similaires

Trois placements à contre-courant pour 2020

BLOGUE. Voici trois secteurs abordables susceptibles de battre le marché en 2020 pour l'investisseur anti-conformiste.

Rendement du capital: une formule magique pour investir?

BLOGUE INVITÉ. Un titre devrait générer le même rendement que le retour sur le capital obtenu par l'entreprise.