Les facteurs derrière les succès d'un grand industriel du XXe siècle: Paul Getty

Publié le 01/09/2023 à 09:18

Les facteurs derrière les succès d'un grand industriel du XXe siècle: Paul Getty

Publié le 01/09/2023 à 09:18

Des puits de pétrole

J. Paul Getty a fait fortune dans l'industrie pétrolière. (Photo: 123RF)

EXPERT INVITÉ. Je viens de terminer la lecture de l'autobiographie de Jean Paul Getty, dit J. Paul Getty, «How To Be Rich». Né en 1892 et mort en 1976, Getty a été longtemps le plus riche Américain et peut-être l'homme le plus riche au monde. Il a fait sa fortune dans le pétrole, ayant amorcé sa carrière dans la prospection de puits de pétrole en Oklahoma.

À force de travail acharné et de décisions rationnelles et calculées, il a bâti au fil des décennies un empire industriel, la Getty Oil Company, et investi dans l'immobilier et la Bourse, sans oublier une collection d'œuvres d'art d'une grande valeur. Il était aussi un grand mécène: la J. Paul Getty Trust est l'une des plus grandes fondations culturelles au monde.

Le livre «How To Be Rich» est rempli de leçons pour nombre de gens, les entrepreneurs, les dirigeants d'entreprises, les investisseurs et toute personne qui vise à s'enrichir. À mon avis, le titre du livre peut porter à confusion; il ne vise pas seulement à nous montrer comment nous enrichir matériellement, mais surtout comment nous enrichir dans un sens plus large, en tant qu'individu. Comme Paul Getty l'écrit lui-même dans la préface de son livre, «... la richesse est au moins autant une question de caractère, de philosophie, de perspective et d'attitude, que d’argent».

Quelques-uns des messages que j'ai soulignés dans le livre sont les suivants:

M. Getty avait une foi inébranlable dans le système et l'économie américaine et mondiale. Au creux de la Grande Dépression des années 1930, il a continué à investir alors que tout le monde appliquait les freins. Il écrit ceci en faisant référence aux terribles années 1930: «J'étais convaincu que l'économie du pays était fondamentalement saine – que même si elle risquait de s’effondrer dans un avenir proche, elle finirait par rebondir plus forte que jamais. Je croyais que c'était le moment d'acheter, pas de vendre».

En ce sens, Getty avait développé l'esprit «contrarian» qui me semble si important pour un investisseur boursier à long terme. Il était disposé à aller contre le courant et à prendre des décisions en apparence téméraires, voire insensées, aux yeux des autres. Il écrit: «L'homme d'affaires (le livre a été écrit en 1965, bien avant qu'on parle d'égalité des sexes) qui va à contre-courant des idées qui ont cours doit s'attendre à être gêné, ridiculisé et damné.» Il ajoute: «L'homme d'affaires qui connaît le véritable succès est essentiellement un non conformiste, un rebelle qui est rarement, voire jamais, satisfait du statu quo».

Comme bien des entrepreneurs, M. Getty était ambitieux et désirait faire croître son entreprise afin de créer de la valeur et contribuer à la croissance de son pays en créant des «jobs». Il écrit ceci: «On peut dire de l'homme d'affaires qui réussit qu’il considère les affaires comme un art créatif. Il utilise son argent comme capital, l'investissant et le réinvestissant pour créer des entreprises et des emplois et pour produire des biens et des services».

J'ai particulièrement aimé les dix règles fondamentales qu'il privilégie pour connaître le succès en affaires:

« 1- Presque sans exception, il n'y a qu'une seule manière de gagner beaucoup d'argent dans le monde des affaires: posséder sa propre entreprise.

2- Un homme d'affaires ne devrait jamais perdre de vue l'objectif central de toute entreprise: produire des biens plus nombreux et de meilleure qualité et fournir des services plus nombreux et de meilleure qualité à un plus grand nombre de gens à moindre coût.

3- La frugalité est essentielle au succès en affaires.

4- Les occasions légitimes d'expansion ne devraient jamais être ignorées.

5- Un homme d'affaires doit gérer son entreprise lui-même.

6- Il doit être constamment à l’affût de nouvelles façons d'améliorer ses produits ou services et d'augmenter sa production et ses revenus.

7- Il doit être prêt à prendre des risques. Mais l'argent emprunté doit toujours être promptement remboursé.

8- Il doit constamment rechercher de nouveaux horizons et marchés.

9- Rien ne renforce la confiance et le volume des ventes plus efficacement que la réputation de se tenir derrière son travail ou ses produits.

10- Quel que soit le nombre de millions amassés par un individu, s'il est en affaires, il doit toujours considérer sa richesse comme un moyen d’améliorer les conditions de vie partout.»

 

J'ai toujours cru qu'il était logique d'apprendre les clés de la réussite par l'étude de ceux qui ont le mieux réussi, quel que soit le domaine d'activité. Ce livre de J. Paul Getty devrait être une lecture incontournable pour toute personne désireuse de se lancer en affaires.

Philippe Le Blanc, CFA, MBA

Chef des placements et auteur du livre Avantage Bourse

Blogues similaires

Bourse: Nvidia a pulvérisé les attentes, mais quelle sera la suite?

23/02/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Après un gain d'environ 240% sur un an, est-il trop tard pour investir dans le titre de Nvidia?

Encore trop tôt pour sauter dans l’arène

Édition du 14 Juin 2023 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Les banques canadiennes pourraient rester sur le banc des pénalités quelque temps encore.

Une menace économique appelée Trump

26/02/2024 | Pierre Cléroux

EXPERT. Son potentiel retour à la Maison-Blanche n'est pas de bon augure pour l'économie québécoise.