Groupe BMTC - un modèle à suivre pour bien des sociétés

Publié le 14/05/2012 à 10:57, mis à jour le 14/05/2012 à 12:43

Groupe BMTC - un modèle à suivre pour bien des sociétés

Publié le 14/05/2012 à 10:57, mis à jour le 14/05/2012 à 12:43

Le test ultime pour une entreprise en bourse : le cours de son titre

Ces statistiques ne vous impressionnent pas outre mesure? L’évolution du cours du titre de BMTC devrait vous convaincre de la performance exceptionnelle de cette entreprise : de 1996 à 2011, son cours moyen (moyenne entre le haut et le bas de l’année) est passé de 0,47 $ à 20,78 $, pour un rendement annuel composé de 28,7 %. Pas encore convaincu? Si vous aviez investi 5 000 $ dans ce titre en 1996, votre investissement vaudrait aujourd’hui plus de 220 000 $! Et c’est sans compter les dividendes perçus au cours de la période qui totalisent près de 1,40 $ par action.

Je tire deux leçons de tout cela. UN : il n’est pas nécessaire d’investir dans un secteur en forte croissance ou à la mode pour obtenir de bons rendements en bourse. DEUX : les entreprises qui utilisent bien leurs fonds autogénérés libres pour racheter leurs actions peuvent sensiblement améliorer la croissance de leurs profits par action à long terme et du même coup enrichir leurs actionnaires.

Philippe Le Blanc, CFA, MBA

-------------------------------------

À propos de ce blogue : Philippe Le Blanc est gestionnaire de portefeuille chez COTE 100 (www.cote100.com) et éditeur de la Lettre financière COTE 100 (www.lettrecote100.com).

À propos de ce blogue

Philippe Le Blanc est gestionnaire de portefeuille chez COTE 100 et éditeur de la Lettre financière COTE 100+. Il est également l’auteur du livre Avantage Bourse et coauteur de La Bourse ou la Vie.

Philippe Leblanc
Sujets liés

Bourse

Blogues similaires

Nvidia et CAE: des titres qui vont dans des directions opposées

24/05/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Nvidia a su satisfaire ses admirateurs cette semaine, ce qui n'a pas été le cas pour CAE, raconte Luc Girard.

Encore trop tôt pour sauter dans l’arène

Édition du 14 Juin 2023 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Les banques canadiennes pourraient rester sur le banc des pénalités quelque temps encore.

Une baisse des taux retardée?

21/05/2024 | Pierre Cléroux

EXPERT. Si plusieurs craignent une telle situation, il n’y a pourtant pas lieu de s’en inquiéter.