Dix erreurs à éviter

Publié le 16/07/2012 à 11:34, mis à jour le 16/07/2012 à 15:03

Dix erreurs à éviter

Publié le 16/07/2012 à 11:34, mis à jour le 16/07/2012 à 15:03

6. Trop transiger. La plupart des investisseurs vendent leurs belles entreprises trop tôt. Ce n'est pas parce qu'un titre a monté de 20 % ou même 50 % qu'il faut prendre son profit. On devrait garder un titre indéfiniment tant que les raisons qui nous l'ont fait acheter en premier lieu sont valables. De plus, transiger trop souvent coûte très cher en commissions sans compter l'impact fiscal.

7. Courir après les titres. Vous avez identifié une entreprise qui vous intéresse, dont les fondamentaux sont intéressants et vous avez fixé un prix d'achat. Vous avez bien fait vos devoirs. Ce n'est pas parce que le cours monte subitement que vous avez manqué une occasion et que vous devrez courir après le titre à n'importe quel prix. De toute façon, les titres subissent souvent une correction et si ce n'est pas le cas, vous trouverez un autre titre aussi intéressant.

8. Acheter les titres populaires. Les grandes fortunes ont été bâties en achetant des titres inconnus ou à un moment où ils subissaient de fortes corrections et où personne n'en voulait. Est-ce que Warren Buffet achète des titres populaires? Non, à l'exception sans doute de Coca-Cola qu'il a acheté alors que le titre subissait une forte correction. À la Bourse, popularité rime souvent avec surévaluation.

9. Suivre les manchettes. Le prix du pétrole dépasse les 100 $ et les journaux en font leurs manchettes. Ce n'est pas nécessairement parce que tous les journaux et tous les médias en ont fait leurs gros titres qu'un titre pétrolier est nécessairement un bon achat. C'était peut-être le cas il y a deux ans avant la hausse alors que personne n'en parlait.

10. Vérifier son portefeuille trop souvent. Un de mes amis vérifie la valeur de son portefeuille d'heure en heure. Cette habitude lui apporte énormément de stress et je crois que ça l'incite à faire beaucoup d'erreurs. Mieux vaut profiter de l'été et laisser dormir vos titres. C'est ce que je souhaite à tous.

Philippe Le Blanc, CFA, MBA

À propos de ce blogue : Philippe Le Blanc est gestionnaire de portefeuille chez COTE 100 (www.cote100.com) et éditeur de la Lettre financière COTE 100 (www.lettrecote100.com).

À propos de ce blogue

Philippe Le Blanc est gestionnaire de portefeuille chez COTE 100 et éditeur de la Lettre financière COTE 100+. Il est également l’auteur du livre Avantage Bourse et coauteur de La Bourse ou la Vie.

Philippe Leblanc
Sujets liés

Bourse

Blogues similaires

Bourse: vers trois ou quatre baisses de taux de la Banque du Canada

17/05/2024 | Denis Lalonde

BALADO. La Banque du Canada réduira son taux directeur à 3 ou 4 reprises d'ici décembre, selon Sébastien Mc Mahon.

Encore trop tôt pour sauter dans l’arène

Édition du 14 Juin 2023 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Les banques canadiennes pourraient rester sur le banc des pénalités quelque temps encore.

Une baisse des taux retardée?

21/05/2024 | Pierre Cléroux

EXPERT. Si plusieurs craignent une telle situation, il n’y a pourtant pas lieu de s’en inquiéter.