Atrium : l'exemple parfait d'une entreprise qui devrait racheter ses propres actions

Publié le 12/03/2012 à 11:39, mis à jour le 12/04/2012 à 11:25

Atrium : l'exemple parfait d'une entreprise qui devrait racheter ses propres actions

Publié le 12/03/2012 à 11:39, mis à jour le 12/04/2012 à 11:25

BLOGUE. Quelques hauts dirigeants d’Atrium Innovations ont profité de la chute récente du titre pour faire le plein d’actions. En premier lieu, M. Pierre Fitzgibbon, pdg de l’entreprise, a acquis 10 000 actions à des prix variant entre 9,98 $ et 10,10 $ les 5 et 6 mars derniers. M. Mario Paradis, vp finances, a acheté 2 500 actions à 9,99 $, le 7 mars. Enfin, la même journée, M. Carmen Fortino, président de l’exploitation de la division américaine, a acquis 5 000 actions à 10,00 $.

Ces achats récents ont été précédés par une série d’autres achats d’initiés depuis décembre dernier. Entre autres, M. Eric Dupont, administrateur, a acheté 6 000 actions à près de 11 $ en décembre dernier.

Atrium, dont le siège social est à Québec, est un fabricant de suppléments nutritionnels. La société a été établie en 1999 en tant que filiale distincte d’Aeterna Zentaris avant d’être scindée de cette société et de devenir une société cotée en bourse en 2005. Depuis cette date, Atrium a complété de nombreuses acquisitions dont Douglas Laboratories en 2006, Wobenzym en 2007, Nutri-Health, AOV et Orthica en 2008, Garden of Life en 2009, Seroyal et Trophic en 2010 et Enzimas et Robert & Fils en 2011.

Avec ces nombreuses acquisitions, Atrium est devenue un leader de son secteur. Elle commercialise une vaste gamme de produits principalement auprès des professionnels de la santé et des magasins d’aliments naturels et spécialisés en Amérique du Nord (71 % de ses revenus de 2011) et en Europe (29 %). Sur le plan financier, l’entreprise a réalisé des revenus de 414,7 M$ US et des profits de 55,9 M$ US au cours de son plus récent exercice terminé le 31 décembre 2011 (toutes les données financières de la société sont en $ US). La société a ainsi parcouru énormément de chemin depuis sa venue en bourse en 2005 alors que ses revenus étaient de 32,9 M$ et ses profits de 5,8 M$. Par action, ses profits sont passés de 0,20 $ en 2005 à 1,67 $ en 2011.

Blogues similaires

La Bourse toujours aussi ambivalente

BLOGUE. L'emploi rassure tout comme la Fed, mais tous les yeux sont fixés sur la visite de Liu He à Washington.

Cannabis légal, un an plus tard!

BLOGUE INVIT√Č. Un analyste financier impartial aurait facilement pu √©viter ce domaine avec quelques calculs rapides.