Mercredi une journée épouvantable en bourse ! Et 2011 ?

Publié le 20/01/2011 à 11:38, mis à jour le 20/01/2011 à 11:56

Mercredi une journée épouvantable en bourse ! Et 2011 ?

Publié le 20/01/2011 à 11:38, mis à jour le 20/01/2011 à 11:56

Par Paul Dontigny Jr

À ma grande surprise, j’ai lu hier soir des commentaires, incluant ceux du maintenant célèbre Dennis Gartman, alléguant que mercredi avait été une journée horrible et épouvantable dans les marchés boursiers … la pire journée depuis 2 mois !!!

Ça se peut bien car je ne me souviens même pas d’avoir vu une journée négative depuis 2 mois … (c’est du sarcasme)

Et pourtant, l’indice Dow Jones était à toutes fins pratiques sans fluctuation (« flat ») et les autres indices mondiaux ont baissé de 0,5% à environ 1,5%.  Je ne vois pas ce qui cause tout cet émoi.

Hé bien il faut peut-être avoir la perspective suivante :

1-     Les algorithmes des traders ont identifié les mercredis comme étant la journée principale de manipulation à la hausse pour les semaines d’échéances dans les options.  En effet, les traders (firmes de courtage, banques, hedge funds, certaines caisses de retraite, fonds souverains, etc) identifient des niveaux cibles dans les indices majeurs (S&P et Nasdaq entre autres) et tentent de faire monter le marché au-dessus de ces niveaux pour faire passer les options achetées de « out of the money » (valeur de zéro à échéance) à « in-the money » (valeur positive) pour l’échéance du vendredi.  C’est du BIG money comme on dit si bien au Québec…

2-     Et n’oublions pas dans cette liste de spéculateurs ... la Fed !  En effet, il a été démontré que la Fed choisit très souvent la semaine d’expiration pour augmenter ses achats de titres dans les marchés (Pomos, etc) ou pour exprimer ses gestes d’allègement de la politique monétaire.  Les algorithmes suivent ces tendances aussi.

3-     Les nouvelles depuis quelques semaines supportent l’idée que sans de nouveaux plans d’aide et de support artificiel, la croissance économique n’est pas autosuffisante.

4-     Au plan de sa valeur fondamentale le marché oscille maintenant entre des niveaux de Alice au pays des merveilles et The Wizard of Oz.  Dans les deux cas, on doit revenir à la réalité.

5-     Sur le plan technique, parait-il que certains critères très important et qui ont donné des signaux valides dans le passé ont donné des signaux violents depuis quelques jours.  Plusieurs, incluant hussman, maintiennent que le marché est surévalué, suracheté, et sur-étiré selon à peu près toutes les mesures existantes.

Alors voilà les raisons lesquelles une petite baisse anodine a été présentée hier comme un potentiel point tournant dans la folie spéculative des derniers mois (depuis août).

Alors ce n’est pas à cause de la Chine, ou des statistiques d’emploi, ou des profits de Goldman Sachs … C’est à cause de raisons techniques.  Notez que si les traders et manipulateurs décident tous en même temps de changer leur opinion, les indicateurs techniques deviendront très négatifs et ça créera ce qu’on appelle « a self fulfilling prophecy”.  Notez aussi que la Fed et ses alliés tentent d’utiliser les points d’inflexion pour ajouter du support et donner l’illusion que les indicateurs techniques tournent au positif … ce qui a fonctionné depuis 2 ans (n’avait pas fonctionné en 2008 et jusqu’à mars 2009).

Notez finalement que si vous n’avez rien compris à mon jargon institutionnel dans cet article, vous faites partie du 99,9999%  de la population, et du 95% des conseillers financiers … alors vous feriez mieux d’avoir un conseiller qui peut vous expliquer ce dont je parle ici car c’est ce qui détermine les prix au marché ces jours-ci.  Ça ne nous permet pas de prédire le futur remarquez bien, mais ça nous permet de savoir pourquoi le marché est où il est, et ça nous permet de comprendre ce qui déterminera le futur.  Mon opinion est que nous allons éventuellement passer du monde de la spéculation technique et basées sur les algorithmes mathématiques au monde de l’investissement à long terme basé sur la valeur, ce qui créera un marché 2008 phase deux.

Si vous croyez vraiment que l’économie est autosuffisante et que les nouvelles économiques sont positives depuis plusieurs mois, et que le marché est en bonne position et évalué normalement, je crois que je peux dire sans arrogance que vous devriez tout au moins lire de nouvelles sources d’information.  D’autre part, je peux vous dire que beaucoup de professionnels ayant le même niveau de connaissance que moi et plus, sont d’accord avec beaucoup de mes opinions fondamentales mais croient tout de même que la manipulation va se poursuivre en 2010 avec succès.

Vous devriez savoir que ces professionnels (comme à la table ronde Barrons de cette année) n’anticipent pas tous une hausse de marché pour des raisons fondamentales d’amélioration de l’économie, mais plutôt pour des raisons de support artificiel qui aussi à leur avis est insoutenable.  Bref ils admettent que ça va mal, mais que le marché pourrait bien l’ignorer une année de plus.

Êtes-vous sorti à temps en 1986-87 ?  Et en 2000 ? ou encore 2001 ?  Et en 2007-08 avez-vous protégé votre portefeuille ?  Avez-vous récupéré toutes ces pertes aujourd’hui ?  Votre portefeuille est-il protégé ?  Personnellement, je préfère avoir manqué toutes les hausses et avoir aussi évité toutes les baisses.

Je vous garantis une chose : personne n’a la capacité de savoir ce qui va se passer en 2011.  Mais ça ne sent pas bon …

Paul Dontigny Jr, M.Sc., CFA

À la une

Bousculer le monde l'assurance avec Alcor&Mizar

15/09/2021 | Emmanuel Martinez

Alcor&Mizar espère révolutionner le monde de l’assurance en offrant des conseils, sans vente de police.

Femmessor change de nom pour Evol

15/09/2021 | Les Affaires

«Nous avons la conviction d’avoir trouvé un nom qui incarne réellement l’ambition que nous poursuivons.»

Bourse: Wall Street retrouve la bonne humeur et termine en hausse

Mis à jour le 15/09/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto connaît sa meilleure séance en près de deux mois.