Lisez entre les lignes : Obama demande aux CEO d’investir et de créer des emplois

Publié le 07/02/2011 à 15:22

Lisez entre les lignes : Obama demande aux CEO d’investir et de créer des emplois

Publié le 07/02/2011 à 15:22

Par Paul Dontigny Jr

Comme disait mon père, « La bêtise humaine est sans limite ».

Je lis aujourd’hui que le Président Obama dans un discours a demandé aux « CEO’s » de dépenser le capital qu’ils conservent en ce moment pour investir et créer des emplois plus vite.

Donc après avoir appauvri la population en lui demandant de s’endetter pour combattre les terroristes en 2001, pour combattre la déflation en 2003-06 et pour combatte les pertes cachées de Wall Street et des banques en 2007 et 2008 … et après avoir appauvri le pays avec des déficits, une impression d’argent et un endettement record de tous les temps pour le peuple américain, voilà que le gouvernement demande (exige ?) que les CEO’s, pas les compagnies mais les président directeur général, appauvrissent leurs actionnaires et créanciers pour investir dans des projets qui de toute évidence ne respectent pas leurs critères d’investissement (sinon ils auraient déjà investi).

Le capitalisme n’est pas vraiment la cause de toute cette crise.  C’est plutôt le socialisme ou l’état providence américain qui l’est.  Chaque scénario qui aurait pu être un ralentissement (1996), une récession (1998-99), une récession déflationniste (2002-03) ou une dépression et restructuration financière  (récession de plus de 3 as) a été remplacé par une bulle.  Et toutes ces bulles sans exception ont été le fruit de l’endettement excessif et du support gouvernemental.

Le prix des actions monte pour l’instant.  Mais la valeur des compagnies, de leurs clients et du peuple continuent de baisser.

Cette divergence ne peut durer indéfiniment.  Serez-vous prêt ?

Avez-vous été prêt en 2000-2002 et en 2008 ? 

Paul Dontigny Jr, M.Sc., CFA

À la une

Bulletin de la prospérité: encore un C pour le Québec

Le Bulletin de la prospérité met en évidence les principales forces et faiblesses économiques de la province.

La muskerie du 1er décembre: quand Elon Musk commente la politique monétaire américaine

12:28 | Les Affaires

24 MUSKERIES EN ATTENDANT LE PÈRE NOËL. On revient sur le tweet exhortant la Fed de réduire les taux d’intérêt.

États-Unis: l’inflation ralentit en octobre, la consommation toujours solide

13:04 | AFP

Sur un mois, l’inflation est stable, à 0,3%, surprenant les analystes qui s’attendaient à une légère accélération.