La Fed veut surveiller le risque de bulles .. Alloooo ???

Publié le 06/04/2010 à 18:39

La Fed veut surveiller le risque de bulles .. Alloooo ???

Publié le 06/04/2010 à 18:39

Par Paul Dontigny Jr

Blogue.

Il parait que la Fed a annoncé par l’entremise des minutes de la plus récente réunion qu’elle désirait surveiller (« monitor ») la possibilité que des bulles spéculatives se développent.

Une telle affirmation me démontre vraiment à quel point nous ne sommes pas proches d’être sorti de cette crise. 

C’est tellement révoltant que ça nous rappelle l’affirmation de Hitler «  «  the bigger the lie, the more people will believe it ».

Ça entre dans la catégorie «  on ne peut pas inventer une telle affirmation tellement elle est ridicule » ou encore « si ce n’était pas si triste, ce serait drôle ».

Bon … il faut avouer que peut-être que les gens de la Fed ne sont pas aussi stupides, incompétents et ignorants que cette affirmation pourrait le laisser croire. Peut-être que c’est nous qu’ils prennent pour des imbéciles.  Je ne vois pas d’autres choix de réponse ici …

Est-ce que ça paraît dans ce texte écrit que si c’était verbal je crierais ?

Remise en situation : Greenspan avait dit qu’il y avait une bulle en 1996.  Devant la hausse subséquente et la révolution technologique, il avait décidé de laisser la bulle spéculative se produire et de se préparer pour rattraper l’économie et les marchés lorsque, inévitablement, elle tomberait.

Malheureusement, il avait sous-estimé l’impact de la dette et de la spéculation, et il n’avait pas prévu l’attaque terroriste de 2001.  Il n’avait pas prévu que Bush serait le pire président des États-Unis et qu’il serait disposé à dilapider les fonds publics.

Lorsque la déflation s’est pointé le nez de 2001 à 2003, ils ont réalisé que la contrepartie d’une bulle spéculative financée par de la dette est un autre genre de bulle, mais inverse à ce qu’ils attendaient.  Ils étaient prêts à combattre l’inflation, mais pas un cercle vicieux déflationniste.

La Fed avec Greenspan a donc décidé de faire la pire chose qu’ils auraient pu faire : créer la bulle dans l’immobilier avec une croissance exponentielle de dette et de spéculation, et laisser libre les institutions financières et corporatives de créer de l’argent (« carry trade, short t-bills, off balance sheet financing, etc. ») incluant les individus et les Hedge funds, ainsi que les banques et firmes de courtage.

Ils croyaient ainsi créer de l’inflation qui permettrait à moyen et long terme de rembourser la nouvelle dette.

Lorsque cette stratégie a de toute évidence échouée, ils ont décidé de s’assurer que tout le monde dans le monde soit pris dans le même bateau, et qu’ainsi personne ne tenterait de couler « leur » puissant bateau américain.

La Fed avec Bernanke, et l’aide du trésor et de toutes les institutions financières du monde, et des autres feds et divers ministères des finances, ont tous décidé d’augmenter … la dette !!! 

Quelle majestueuse solution au problème de dette, de spéculation et de surconsommation !!!!

En plus, le gouvernement et le reste de la gang a une enveloppe de plusieurs milliers de milliards à distribuer sous forme de prêts, achats d’actifs, subventions et/ou garanties.  Que voulez-vous de plus … c’est l’ultime orgasme politique !

Et maintenant que les lois ont réduit la liberté individuelle aux États-Unis plus que n’importe quand depuis les pères de la constitution, et maintenant que nous sommes tous responsables des immenses dettes que nos dirigeants ont créé inutilement, après 600 000$ milliards de produits dérivés, la Fed nous annonce qu’elle va être vigilante dans sa surveillance de la création potentielle de bulles à l’avenir ?

Ha ha ha ha !!!  Mieux vaut rire que pleurer.  Mieux vaut rire que prendre la rue pour protester.  Mieux vaut rire et travailler très fort car la facture augmente à chaque seconde.   

L’effet composé des intérêts fonctionne malheureusement des deux côtés.  Notre dette augmente même si nous cessons d’emprunter car nous sommes incapables de payer toutes nos dépenses et les intérêts.  Nous empruntons aujourd’hui pour payer des intérêts et du capital emprunté, ce qui nous démontre qu’en ce moment, nos politiciens et diverses autorités de la Fed et autres agissent en stratèges de style Ponzi.

Ai-je été un peu dur ci-dessus quand j’ai dit que la dette a été créée inutilement ?   Non, en fait c’est pire que ça.  Cette dette n’est pas seulement inutile puisqu’elle a empiré notre situation.  Et l’arrogance ultime est de tenter de nous faire croire qu’il n’y avait aucune autre solution.  C’est évidemment faux.  Le plan de Paulson et tout ce qui c’est produit par la suite a été guidé par deux choses : 1- l’avidité de pouvoir de ceux qui ont mis les choses en place et 2- la facilité.  Le point 2 était nécessaire pour éviter le lynchage public des dirigeants (lynchage au sens de démis de leurs fonctions et possiblement poursuivis en justice).  Plusieurs investigations sont d’ailleurs en cours…

Notons finalement sur ce sujet que ça devait être terriblement difficile de prendre des décisions dans l’oeuil de la tempête à l’automne 2008.  Ce fait nous permet d’oublier que ce sont les mêmes personnes qui ont refusé de prendre les décisions préalables qui auraient permis d’éviter la crise.  Les décisions depuis 2005 étaient tellement mauvaises que certains ont même émis l’hypothèse qu’il s’agissait d’un coup d’état …

Alors la grande question : voterons-nous enfin pour quelqu’un qui appliquera la solution qui aurait dû être appliquée ?  C’est à dire, faire le ménage et faire payer ceux qui ont créé la crise.  Un tel ménage signifie une baisse de niveau de vue pendant au moins 10 ans, dont une baisse rapide et douloureuse causée par une baisse de 15% à 25% du produit national brut. 

Pertes, chômage, faillites, etc.  à un rythme beaucoup plus dévastateur que ce que nous avons vécu en 2008.

Je crois que la réponse est clairement NON.  Nous n’élirons personne de ce genre et personne n’osera même se présenter avec un tel agenda.  On peut alors se demander si les leaders étaient si mauvais que ça ?  N’ont-ils pas fait ce que la population désirait ?  Je crois que non, simplement parce qu’ils n’ont pas informé la population dès 2004, 2005 que la situation se dégradait.  Ils ont toujours présumé que s’ils disaient la vérité à la population, ceci accélèrerait le dénouement de la crise.  Ils avaient probablement raison, mais ils différaient et grossissaient le problème et notre dette future déjà depuis 1996 !!!

Mais peu importe …nous ferons comme d’habitude en votant pour une promesse d’espoir qui se transforme en mensonge et nous acceptons de payer une facture beaucoup plus salée, en autant qu’on nous la présente un peu plus tard.  Cette fois la facture ressemble de plus en plus à une grande dépression déflationniste telle que le niveau de vie actuel ne reviendra que dans quelques générations, et que le creux entre ces deux sommets sera très profond.

Ce n’est pas encore une certitude mais c’est une forte possibilité. 

Et si vous croyez les bonnes nouvelles en ce moment, et que vous préférez croire ceux qui prétendent ne pas avoir vu les bulles venir depuis 1996, demandez-vous comment il soit possible que la Fed n’ait jamais depuis 1999 fait la surveillance des bulles ?  Demandez-vous comment il se fait que ces financiers soient pour la plupart des millionnaires et certains milliardaires.

En réalité, la fed surveillait de très près les bulles, car elle était un des principaux créateurs de toutes ces bulles, et un des plus grands prêteurs direct et indirect aux autres joueurs. !

Et si vous avez encore confiance en ces gens qui nous disent ne pas avoir vu venir les bulles depuis 1999, qui nous disent que c’était imprévisible … c’est très inquiétant pour notre avenir.  Ils n’avaient pas vu l’histoire de la Grèce venir non plus ? 

Certains nous ont même dit qu’ils avaient étudié la crise de 1929 pour ne pas répéter les erreurs … alors qu’ils ont finalement fait justement les mêmes erreurs.

À qui le tour ?

Paul Dontigny Jr, M.Sc., CFA

À la une

Bourse: Wall Street en petite hausse après l'accord sino-américain

Mis à jour à 16:50 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La victoire électorale de Boris Johnson au Royaume-Uni a aussi influencé les marchés.

Titres en action: Empire (IGA), Transat, Transcontinental...

06:49 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Un FNB peut-il faire faillite?

12:28 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. N’importe quelle entreprise peut théoriquement faire faillite, pourquoi pas un fonds négocié en Bourse?