Voici le Top 10 des métiers les plus hots en 2020!

Publié le 16/01/2020 à 10:43

Voici le Top 10 des métiers les plus hots en 2020!

Publié le 16/01/2020 à 10:43

Soudeur, um métier on ne peut plus hot au Canada... (Photo: Rob Lambert/Unsplash)

BLOGUE. Vous venez d’arriver au Canada, à la recherche d’un employeur. Vous vous choisissez une carrière pour débuter votre vie professionnelle. Ou encore, vous rêvez carrément de changer de métier. Eh bien, j’ai une excellente nouvelle pour vous : j’ai mis la main sur le palmarès des professions les plus avides de nouveaux talents!

Ce Top 10 a été établi par le cabinet-conseil en ressources humaines Randstad, l’idée étant de présenter les professions qui seront, de toute évidence, les plus hots en 2020. Sans tarder, voici celui-ci:

1. Associé aux ventes [revenu annuel allant de 38.200$ à 50.600$]

2. Camionneur [36.650$-48.600$]

3. Réceptionniste [32.300$-42.600$]

4. Soudeur [19,60$-28,50$ de l’heure]

5. Développeur polyvalent (full stack) [60.600$-125.200$]

6. Responsable du développement commercial [93.500$-164.400$]

7. Journalier [15,20$-19,30$ de l’heure]

8. Chargé de projet en ingénierie [74.000$-134.000$]

9. Mécanicien d’équipement lourd [25,20$-35,70$ de l’heure]

10. Marchandiseur de biens de consommation [57.300$-97.100$]

Note : en ingénierie, technologie, ventes et marketing, les fourchettes salariales représentent les échelons de base (1 à 3 années d’expérience) et supérieurs (8 à 12 années); pour les métiers spécialisés et en gestion industrielle ainsi que du soutien administratif et industriel, elles concernent la 1ère et la 5e année d’expérience. (Source : Randstad, 2020.)

On le voit bien, les besoins en cols bleus et en travailleurs spécialisés sont criants : camionneurs, soudeurs, journaliers et mécaniciens d’équipement lourd figurent dans le Top 10. Autrement dit, si vous n’avez pas de diplôme, ce n’est pas un problème : des postes stables et bien payés vous tendent les bras au Canada.

C’est bien simple, la clé du succès professionnel réside aujourd’hui davantage dans le savoir-être que dans le savoir-faire. L’étude de Randstad en lien avec le palmarès l’illustre clairement…

Regardez ce qu’il y est dit à propos des réceptionnistes : «Les réceptionnistes sont responsables de donner une bonne première impression d’une entreprise. Bien que le service à la clientèle soit manifestement un élément essentiel pour être un bon réceptionniste, des compétences de base en technologie sont également recherchées dans ce domaine. La connaissance des systèmes téléphoniques et des programmes informatiques de saisie de données clients est un élément essentiel du métier de réceptionniste d’aujourd’hui.»

Autre exemple, celui de vendeur : «Les emplois d’associé aux ventes, ou de représentant, sont les plus recherchés au Canada en 2020. Les entreprises misent sur le talent des vendeurs pour écouler leurs produits. Les vendeurs B2B sont particulièrement convoités. Un sens inné de la vente et une personnalité extravertie sont des atouts qui vous aideront à réussir dans ce domaine».

Un dernier exemple : «Les journaliers sont les travailleurs polyvalents. Ils viennent combler les manques de main-d’œuvre et exécutent les tâches nécessaires au bon fonctionnement de l’entreprise. Qu’il s’agisse de nettoyer, de déplacer des matériaux ou d’exécuter des travaux manuels, le métier de journalier exige de la rigueur, de la détermination et la capacité de se livrer à des tâches exigeantes physiquement.»

Bref, le Canada est actuellement friand de bras, davantage que de cerveaux. Mais, soulignons-le, de bras qui s’expriment à l’aide d’un savoir-être remarquable. Si tel est votre profil, tant mieux, car toutes les portes s’apprêtent à s’ouvrir à vous!

En passant, le philosophe français Denis Diderot disait : «Il faut être enthousiaste de son métier pour y exceller».

*****

Découvrez mes précédents billets

Mon groupe LinkedIn

Ma page Facebook

Mon compte Twitter

Et mon dernier livre : 11 choses que Mark Zuckerberg fait autrement

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Sur le même sujet

Comment devenir un sacrément bon boss?

17/02/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Grâce à un truc pratique qui va vous permettre de faire évoluer votre leadership à pas de géant!

Vous peinez à recruter? Voici une solution... originale!

13/02/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. La toute dernière campagne de recrutement du concepteur de logiciels GSoft sort de l'ordinaire. C'est clair.

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...