Vers une toute nouvelle forme de leadership!

Publié le 24/09/2015 à 06:09

Vers une toute nouvelle forme de leadership!

Publié le 24/09/2015 à 06:09

«Pour ma part, je médite depuis trente-quatre ans, et je recommande la méditation à toute personne souhaitant progresser intérieurement. La méditation représente l'élément le plus important du développement de ma fonction de dirigeant d'entreprise. Pourquoi? J'ai compris que le processus de la méditation m'offre une plus grande clarté d'esprit au moment d'aborder des problèmes complexes. Elle engendre une pensée empreinte de cérativité. Et surtout, elle déclenche en moi de la compassion. (...)

«Pour conclure, je pense que nous avons vraiment besoin d'une nouvelle génération de leaders, empreints de compassion, capables d'influencer positivement les milliers de personnes avec lesquelles elles interassent quotidiennement. Il faut nous engager à former davantage de leaders susceptibles de chérir ces vertus. Je ne parler pas seulement des dirigeants d'entreprise, qui sont au sommet, mais de tous ceux qui se trouvent à tous les niveaux de l'entreprise. Car c'est là le seul moyen d'introduire l'altruisme et la compassion à l'échelle de l'organisation, et par suite, de la société.»

Voilà. Saisissant, n'est-ce pas? Nous nous dirigeons à grands pas vers une toute nouvelle forme de leadership, qui n'a plus rien à voir, ou presque, avec celui qui a prédominé durant le siècle écoulé. Un leadership que je me permets de désigner par le terme de 'néoleadership', et que l'on peut présenter brièvement comme suit :

> Altruiste. «Notre vie n'a de sens que dans la mesure où elle sert les autres, que dans la mesure où elle a une visée altruiste qui bénéficie à l'ensemble de la société», note M. George.

> Authentique. «Beaucoup pensaient que que la seule richesse matérielle pouvait leur apporter le bonheur, et que plus ils accumulaient de biens, plus ils seraient heureux. Puis, ils ont constaté que c'était exactement le contraire qui se produisait : non seulement ils n'étaient pas heureux, mais aussi ils ont fait un tort considérable aux autres, provoqué toutes sortes de dommages à la société», explique-t-il. Et de souligner : «La véritable solution réside dans un leadership authentique, c'est-à-dire sincère et compassionnel».

> Compassionnel. «Diriger avec la seule intelligence ne suffit pas, nous devons également diriger avec notre coeur», souligne le professeur de Harvard.

> Collaboratif. «Le mode de fonctionnement qui a de l'avenir n'est plus celui basé sur la compétition entre entreprises, mais le modèle collaboratif. Nous devons tous nous entraider. Comment pourrait-il en être autrement? Chez Medtronic, nous demandions à nos patients de coopérer avec nous. Nous avions besoin d'une large perspective pour être vraiment efficaces, ce qu'offre justement la collaboration. Telle est la nouvelle forme de gouvernance vers laquelle nous nous acheminons tous. Nécessairement», estime-t-il.

En passant, le poète français d'origine roumaine Paul Celan disait : «Dit vrai qui dit les autres».

Découvrez mes précédents billets

Ma page Facebook

Mon compte Twitter

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...