Une nouvelle ère s'annonce au travail (et dans votre vie)!

Publié le 15/07/2015 à 05:50

Une nouvelle ère s'annonce au travail (et dans votre vie)!

Publié le 15/07/2015 à 05:50

> Une popularité née en même temps que les premiers milléniaux. Le terme "But de la vie" est apparu au tournant de 1850, a progressé jusqu'en 1914, pour connaître un plateau jusque dans les années 1990. Et c'est là que, soudainement, il a connu un succès foudroyant, qui ne cesse de se démentir. Autrement dit, sa véritable vague de popularité est née en même temps que les milléniaux.

> Une popularité également universitaire. Le terme "But de la vie" est lui aussi devenu récemment populaire dans les ouvrages universitaires. Il n'existait pas vraiment avant les années 1960, et a connu un bon phénoménal à partir de 2000. Un signe qu'il a gagné en importance auprès des grands penseurs de notre temps.

> Une popularité d'abord française, puis américaine. Où le terme "But de la vie" a -t-il été le plus populaire de 1850 à 1950? En France, et de loin. Après cela, ce sont les États-Unis qui ont pris le relais, en connaissant un bond prodigieux à partir des années 1990. À noter qu'en Chine il n'est apparu que dans les années 1950, a connu un pic de popularité dans les années 1990, pour finir par dégringoler des deux tiers dans la décennie qui a suivi.

> Le tournant décisif de 2000. Il s'est produit un phénomène remarquable au tournant de 2000. Lequel? Eh bien, des termes évoquant l'individualisme comme "individuel" et "soi" ont connu une inflexion notable à partir de ce moment-là, alors qu'inversement des termes évoquant la collaboration comme "appartenance" et "devoir" ont, eux, enregistré un net regain de popularité. Par conséquent, on assiste depuis le début des années 2000 à un véritablement renversement de valeurs sociétales.

> Le tournant doublement décisif de 2000. Un autre phénomène remarquable a eu lieu au tournant de 2000 : des termes évoquant la spiritualité - prière, religion, foi, Dieu - ont subitement gagné en popularité, alors que leur usage était littéralement en chute libre depuis 1850. «Un intérêt aussi vif et subit pour la spiritualité provient vraisemblablement d'une réaction aux valeurs hyperindividualistes véhiculées par la société occidentale, une réponse «saine et appropriée» si l'on en croit Viktor Frankl [le neurologue et psychiatre autrichien qui a fondé la logothérapie, laquelle prend en compte le besoin vital de chacun d'avoir un but dans la vie et d'assouvir sa dimension spirituelle]», estime M. Grant.

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...