Un truc ultrasimple pour parler en public sans stresser

Publié le 01/05/2013 à 09:09, mis à jour le 01/05/2013 à 08:32

Un truc ultrasimple pour parler en public sans stresser

Publié le 01/05/2013 à 09:09, mis à jour le 01/05/2013 à 08:32


Cinq longues minutes, donc. Surtout a priori pour la moitié des participants, qui souffraient d'anxiété sociale, c'est-à-dire qui frôlaient la crise de panique à chaque fois qu'il leur fallait se mettre en avant par rapport aux autres.


Que s'est-il produit? Pour bien le saisir, il faut que je vous signale un détail d'une grande importance : ceux qui souffraient d'anxiété sociale avaient été répartis à leur insu en deux groupes distincts.


Dans le premier, les participants avaient été avisés de découvertes scientifiques sur l'anxiété, qui n'est somme toute qu'une réaction du corps normale à une situation jugée comme agressante. Le corps réagit en envoyant à toute vitesse l'énergie nécessaire pour réagir à la situation, à savoir pour attaquer ou fuir – ce que l'être humain fait depuis la nuit des temps pour ne pas se faire dévorer par les tigres à dents de sabre –, si bien que les membres se mettent à trembler de manière incontrôlable, en fait prêts à passer à l'action au quart de tour. Bref, ils ont appris que s'angoisser à l'idée de parler en public était une réaction on ne peut plus normale, et qu'il leur suffisait de positiver cette réaction pour non pas en pâtir, mais en bénéficier.


Dans le second, rien de particulier ne leur a été dit. On a laissé l'angoisse monter en eux.


Résultats? Ils sont essentiellement au nombre de trois :


> Une expérience toujours éprouvante. Les relevés physiologiques – via des électrodes apposées sur le corps, etc. – ont indiqué que tous ceux qui souffraient d'anxiété sociale, qu'ils aient été informés ou pas de ce qu'est au fond l'anxiété, ont tous vécus l'expérience comme quelque chose d'éprouvant.

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Sur le même sujet

Les 12 trucs pour (enfin) bien dormir, selon Matthew Walker

16/04/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Mine de rien, un mauvais sommeil est une terrible nuisance pour notre productivité. Entre autres.

Être un vrai leader au 21e siècle, selon le dalaï lama

11/04/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. La bonne nouvelle, c'est qu'il est on ne peut plus simple d'en devenir un. Si, si...

Blogues similaires

Première: l'Université Concordia se lance dans l'investissement d'impact

16/04/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. Février: Concordia émet des obligations vertes et durables. Avril: elle alloue 1,2M$ en investissement d'impact.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...