Tout, absolument tout, sur la génération Z!

Publié le 02/03/2015 à 06:09

Tout, absolument tout, sur la génération Z!

Publié le 02/03/2015 à 06:09


> Ce qui les motive


- Les idées. Trois Z sur dix (30%) souhaitent que leur manager écoute leurs idées, et mieux, qu’il en tienne réellement compte dans les décisions qui sont prises. Ce qu’ils veulent, c’est surtout un dialogue ouvert, empreint de transparence. Un échange d’idées dans lequel ils sont impliqués tout autant que les autres.


- La responsabilisation. Près de deux Z sur dix (18%) voudraient que leur manager leur confie des projets qu’ils ont à cœur, et presque autant (14%) qu’il leur permette de travailler de manière indépendante (un aspect auquel la génération Y (24%) accorde plus d'importance que la génération Z).


- La technologie. Quatre Z sur dix (38%) disent que la technologie est le meilleur atout pour leur permettre de briller au travail, en leur permettant de trouver les réponses aux interrogations auxquelles ils sont confrontés au travail. Idem, un Z sur 4 (24%) considèrent que la technologie est un formidable outil de développement professionnel. Ce n’est pas tout. Elle peut, d’après eux, leur permettre de mieux travailler en équipe (20%), et même d’améliorer leurs relations personnelles avec les collègues (11%).


- La collaboration à échelle humaine. Aussi attachés soient-il à leurs cellulaires et autres tablettes numériques, il peut paraître étonnant de constater que 47% des Z croient que la communication face-à-face représente le moyen de collaboration le plus efficace qui soit au travail. Et pourtant arrivent loin derrière : le courriel (26%); le téléphone (11%); la messagerie instantanée (9%); les médias sociaux (8%); et la vidéoconférence (2%). Enfin, à peine 4% d’entre eux aimeraient que leur boss ait recours à une communauté en ligne afin de faciliter la collaboration.


- Le néoleadership. La plupart des Z souhaitent avoir comme boss non pas un leader comme on l’entend traditionnellement, mais plutôt un coach. En effet, un Z sur trois (34%) aimerait que leur manager joue le rôle d'un mentor et leur fasse régulièrement part de ses commentaires sur leur travail (un aspect auquel la génération Y (26%) accorde nettement moins d’importance).


La principale qualité de leur boss doit donc être, aux yeux des Z, la communication (41%). À laquelle s’ajoutent les cinq suivantes : l'honnêteté (19%) ; la confiance (12%) ; l'engagement (10%) ; la vision (10%) ; et la patience (8%).


«Nombre d’employeurs ont dans l’idée que la jeune génération est déloyale, paresseuse et facile à distraire. En fait, c’est juste qu’il va leur falloir s’y prendre autrement pour les mobiliser, et mieux, les rendre heureux de revenir au travail jour après jour. Il leur suffira de quelques ajustements judicieux pour découvrir à quel point la relève est en mesure d’exceller au travail par leurs talents propres, leur créativité débridée et leur folle énergie», dit Faith Tull, vice-présidente principale, ressources humaines, de Randstad Canada.

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Sur le même sujet

Gagnez en leadership grâce au cardinal Mazarin!

23/04/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. C'est qu'il savait, entre autres, comment déléguer subtilement et comment agir selon une méthode rigoureuse...

À la une: notre spécial transformation numérique

Édition du 20 Avril 2019 | Les Affaires

En manchette cette semaine, notre spécial transformation numérique.

Blogues similaires

Première: des étudiants de McGill deviennent investisseurs d'impact

23/04/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. Le Montreal Social Value Fund permettra à des étudiants d'expérimenter l'investissement d'Impact local.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...