Quels talents vous faudra-t-il cultiver en 2021?

Publié le 07/12/2020 à 07:00

Quels talents vous faudra-t-il cultiver en 2021?

Publié le 07/12/2020 à 07:00

Une année qui pourrait fort bien vous sourire... (Photo: Guilherme Stecanella pour Unsplash)

BLOGUE. D’ici 2025, la moitié (50%) des travailleurs d’aujourd’hui devront apprendre de nouvelles compétences professionnelles, sans quoi ils risquent de devenir obsolètes au travail. C’est ce qui ressort d’une étude sur l’avenir de l’emploi du Forum économique mondial.

C’est que deux forces poussent irrémédiablement en ce sens: d’une part, la crise actuelle qui force nombre d’entreprises à fonctionner autrement, à recourir à de nouvelles pratiques managériales (ex.: le recours au télétravail, etc.); d’autre part, les récentes avancées technologiques, notamment en matière d’intelligence artificielle (IA), de plus en plus à même de perturber en profondeur nos façons de travailler (ex.: ces temps-ci, des entreprises suppriment carrément leurs équipes de comptables pour les remplacer à 100% par des IA, etc.).

Résultat? Vous comme moi, il va falloir nous adapter à la nouvelle donne sans tarder. Idéalement, dès janvier 2021, dès le retour des Fêtes.

Par où commencer? L’étude du Forum l’a demandé à un vaste échantillon de PDG, lesquels, soit dit en passant, sont 94% à estimer qu’il va falloir que leurs employés actuels acquièrent de nouvelles compétences à très court terme. Et il en ressort le palmarès des talents qui vont être les plus précieux dans les années à venir. Un palmarès que voici, présenté par ordre d’importance:

1. Pensée analytique et créativité

2. Capacité d’apprentissage et pensée stratégique

3. Résolution de problèmes complexes

4. Pensée critique

5. Prise d’initiative et originalité

6. Leadership et influence sociale

7. Maîtrise des outils technologiques

8. Programmation et design technologique

9. Résilience, flexibilité et tolérance au stress

10. Capacité de raisonnement, résolution de problème et idéation

Autrement dit, il est devenu primordial de développer nos capacités en matière de résolution de problème. Car on retrouve ce point cinq fois dans le Top 10 (1, 3, 4, 5 et 10). Viennent ensuite l’autogestion (2 et 9), la collaboration (6) ainsi que la technologie (7 et 8).

«Par la force des choses, nous allons assister à une transformation rapide des talents des travailleurs. La bonne nouvelle, c’est que nous disposons des éléments nécessaires à celle-ci. Par exemple, il est plus facile que jamais d’apprendre via des cours à distance, ou encore de bénéficier du suivi d’un coach», dit dans l'étude Klaus Schwab, le fondateur et président exécutif du Forum.

Bon. S’agit-il pour autant d’entreprendre une véritable mutation professionnelle? L’étude indique que les PDG estiment que pour 40% de leurs travailleurs actuels il suffira d’une «requalification étalée sur moins de six mois». Et que les apprentissages pourraient très bien se faire à l’interne, par exemple en instaurant un programme de formation, des pré-retraités étant libérés plusieurs heures par semaine pour transmettre le relais à la relève. Au besoin, cela pourrait être complété par des cours en ligne (16% du temps de formation) ou par l’intervention de consultants externes (11% du temps de formation).

Bref, nous devons nous faire à l’idée qu’il va nous falloir vite évoluer. Et passer ensuite à l’action sans traîner. Car 2025, c’est demain matin…

En passant, l’homme politique français Jean Jaurès disait: «L’histoire humaine n’est qu’un effort incessant d’invention, et la perpétuelle évolution est une perpétuelle création».

*****

Découvrez mes précédents billets

Mon groupe LinkedIn

Ma page Facebook

Mon compte Twitter

Et mon dernier livre : 11 choses que Mark Zuckerberg fait autrement

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Sur le même sujet

Québec met le cap sur la requalification des chômeurs de la pandémie

Le gouvernement injecte 91 M$ d'ici deux ans dans des programmes de formation de main-d'oeuvre.

Des Canadiens profitent de la pandémie pour se réorienter

Environ le quart des Canadiens ont changé d'emploi ou de carrière depuis le début de la pandémie de COVID-19.

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...