Quel est le secret pour innover furieusement?

Publié le 08/10/2013 à 09:31, mis à jour le 08/10/2013 à 09:31

Quel est le secret pour innover furieusement?

Publié le 08/10/2013 à 09:31, mis à jour le 08/10/2013 à 09:31

Un rien peut suffire à éteindre toute créativité... Photo: DR

BLOGUE. Soyons francs, de nos jours, une entreprise qui n'a pas le souci d'innover est appelée à disparaître. Ni plus ni moins. Or, pour innover, il lui faut briller par sa créativité, et donc avoir en son sein des personnes créatives en mesure d'exprimer tout leur talent. Le hic? C'est que personne ne semble savoir comment gérer au mieux les personnes vraiment créatives.

Découvrez mes précédents billets

Rejoignez-moi sur Facebook et sur Twitter

Mon tout nouveau livre : Le Cheval et l'Âne au bureau

Oui, doit-on leur donner carte blanche? Doit-on au contraire leur fixer des barrières, certains affirmant mordicus que la créativité a besoin de contraintes? Doit-on plutôt trouver un "juste milieu" entre ces deux extrêmes? Et si oui, lequel est-il? Bref, c'est le grand flou.

Un flou dans lequel même les entreprises les plus réputées pour leurs innovations radicales semblent se perdre. À l'image de Google, Microsoft et Amazon…

> Google lui-même ne croit plus en la créativité débridée. Vous avez en effet sûrement déjà entendu du 80/20 de Google : vous savez, ce droit de chaque employé d'user de 20% de son temps de travail à des projets purement personnels. Eh bien, il semble que celui-ci soit remis en cause depuis l'été dernier. En effet, des ex-dirigeants de Google ont confié à des médias américains que les règles du 80/20 avaient changé : par exemple, avoir carte blanche ne serait plus possible, il faudrait maintenant, semble-t-il, soumettre son projet à son boss et obtenir son aval pour pouvoir entreprendre quoi que ce soit. Résultat? Ce frein soudain à la créativité débridée serait très mal vécu à l'interne, au point d'en dégoûter plus d'un de soumettre quelque projet que ce soit. Et pourtant c'est grâce au 80/20 que sont nés des succès de Google comme Gmail, AdSense et autres Google News.

> Microsoft et Amazon imposent trop de contraintes à la créativité. Ainsi, saviez-vous que RealNetworks, Valve et Zillow sont des start-ups qui ont été fondées par d'ex-employés de Microsoft dont les idées d'innovation n'avaient pas trouvé d'écho chez leur employeur? Idem pour Pelago, Winkinvest, Jambool et Twilio, toutes nées de l'initiative d'ex-employés frustrés d'Amazon.

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...