Quel est LE livre à déguster durant les Fêtes 2019?

Publié le 17/12/2019 à 06:06

Quel est LE livre à déguster durant les Fêtes 2019?

Publié le 17/12/2019 à 06:06

Un livre à savourer. Littéralement... (Photo: Annie Spratt/Unsplash)

BLOGUE. Vous êtes en panne d’idée de cadeau original pour Noël? Pour quelqu’un qui vous est cher, ou pour vous-même? Pas de panique, j’ai une excellente nouvelle pour vous! J’ai en effet reçu au journal un livre qui non seulement sort de l’ordinaire, mais aussi pétille d’intelligence à chacune de ses pages. Un livre que vous gagnerez à découvrir et à faire découvrir…

Son titre : «Sciences et arts – Transversalité des connaissances» (Éditions Presses de l’Université Laval, 2019). Son auteure : Virginie Francoeur, une chargée de cours à la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval qui présente la particularité d’avoir signé deux recueils de poésie ainsi qu’un roman salué par la critique, «Jelly bean».

Il se trouve que derrière ce titre abscons se dissimule, en vérité, un ouvrage inspirant, palpitant, passionnant. C’est qu’il présente un regard inédit sur la science et l’art, un regard qui marie les deux disciplines, un regard qui provoque l’émergence d’idées neuves aussi lumineuses qu’inspirantes.

Un exemple frappant : les pages consacrées aux «leaders inspirants», ceux qui, en combinant science et art, parviennent à faire des étincelles en matière de management. Regardons ensemble ce qui concerne Martine Robert, une ex-directrice principale de Vidéotron qui, en 2007, a réalisé son rêve professionnel : devenir coach en développement organisationnel.

«À la tête de sa société OZ Concept, elle fonde alors un concept unique et sans précédent, «LeMOIduVIN», note Mme Francoeur. Ce dernier vise à comparer les types de personnalités aux quatre grands tyês de vin : pétillant, rosé, rouge et blanc. Cette analogie met en lumière les caractéristiques propres à chaque vin, lesquelles trouvent écho dans les préférences et les modes de fonctionnement des individus; et ce, dans le but d’épauler les organisations qui souhaitent augmenter leur performance, célébrer les réussites d’une équipe de travail, ou encore motiver les troupes.»

C’est ainsi qu’ont été concocté différentes sortes d’ateliers, qui visent, entre autres, à:

– Entrer plus facilement en relation avec les autres;

– Mieux se comprendre soi-même pour meux s’entendre avec les autres;

– Éviter les malentendus;

– Accélérer le processus de résolution de problème.

Tout débute par un test d’une quarantaine de questions, qui prend une vingtaine de minutes à faire. Les résultats permettent de découvrir «notre» couleur – le type de vin qui nous ressemble le plus –, et donc, d’en apprendre un peu plus sur nous-même. Plusieurs exercices permettent d’affiner notre «assemblage», puis de mieux accorder notre profil aux tâches à accomplir dans notre quotidien au travail. L’objectif : être désormais le plus souvent possible dans notre «zone de plaisir maximal».

«Le vin est un sujet rassembleur, il est souvent relié à des moments marquants et festifs, poursuit Mme Francoeur. Le langage commun améliore rapidement la collaboration entre les équipes : plus l’expérience vécue lors d’un atelier génère des émotions positives, plus grandes sont les chances de retenir l’information.»

«En travaillant avec des sommeliers de renom et en terminant l’atelier par une dégustation de vin, nous faisons un parallèle avec les apprentissages qui viennent d’être faits, explique Mme Robert dans le livre. Nous allions ainsi deux domaines distincts – œnologie et management – dans l’optique de mettre en valeur, d’une manière unique, les personnalités des participants et les défis que la combinaison de celles-ci permettront, à l’avenir, de relever ensemble.»

Fascinant, n’est-ce pas? En mariant deux champs de savoir distincts – science et art, ici œnologie et management –, on en arrive à voir une équipe de travail sous un tout nouvel jour. Et par suite, on se donne la chance d’être ensuite plus efficace que jamais, tous ensemble.

Voilà. «Sciences et arts – Transversalité des connaissances » est un titre qui donne envie de fuir à toutes jambes, mais, croyez-moi, c’est tout le contraire qui se produit lorsqu’on ose ouvrir ses pages. Des idées folles s’en dégagent chaque fois qu’on le feuillette, des idées à même de changer votre quotidien au travail à tout jamais!

En passant, le philosophe français Gaston Bachelard a dit dans L’Air et les songes : «Imaginer, c’est hausser le réel d’un ton».

*****

Découvrez mes précédents billets

Mon groupe LinkedIn

Ma page Facebook

Mon compte Twitter

Et mon dernier livre : 11 choses que Mark Zuckerberg fait autrement

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Sur le même sujet

Québec met le cap sur la requalification des chômeurs de la pandémie

Le gouvernement injecte 91 M$ d'ici deux ans dans des programmes de formation de main-d'oeuvre.

Des Canadiens profitent de la pandémie pour se réorienter

Environ le quart des Canadiens ont changé d'emploi ou de carrière depuis le début de la pandémie de COVID-19.

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...