Qu'est-ce qui rend les employés malhonnêtes?

Publié le 31/01/2013 à 06:09, mis à jour le 04/02/2013 à 15:55

Qu'est-ce qui rend les employés malhonnêtes?

Publié le 31/01/2013 à 06:09, mis à jour le 04/02/2013 à 15:55

La malhonnêteté est souvent insidieuse... Photo : DR

BLOGUE. Arrêtons deux secondes d'être naïfs : la malhonnêteté est omniprésente au travail. C'est le chef d'un service qui truque ses résultats financiers dans l'espoir d'obtenir une promotion, et par suite une plus grosse paie. C'est le manager qui bloque les dépenses des membres de son équipe pour pouvoir, lui, faire une grosse dépense sur le dos de la boîte. C'est encore l'employé qui pique dans les stocks du magasin où il travaille, faisant passer ça sur le dos de voleurs à l'étalage fictifs.

Découvrez mes précédents billets

Suivez-moi sur Facebook et sur Twitter

Pourquoi tant de malhonnêteté? Une réponse saute aux yeux : l'appât du gain. Les gens se mettent à agir de manière malhonnête parce qu'ils veulent en tirer un bénéfice, souvent pécuniaire. Et ce, avec des raisonnements du genre : «Ça ne fera pas beaucoup de mal à la boîte, mais moi, ça va sacrément me servir».

Mais voilà, est-ce là la bonne réponse? A priori, on dirait que oui. Mais non! L'appât du gain joue, certes, un rôle important, mais n'est pas pour autant le seul et unique, ni même toujours primordial. D'autres facteurs entrent en ligne de compte, des facteurs psychologiques, qui, une fois qu'on les connaît, peuvent permettre de réussir la prouesse de lutter efficacement contre ce fléau – au Canada, les vols commis par les employés coûtent globalement aux détaillants 3,3 millions de dollars par jour, d'après le Conseil canadien du commerce de détail.

C'est du moins ce que j'ai découvert dans une étude passionnante sur le sujet, intitulée Cheating more for less: Upward social comparisons motivate the poorly compensated to cheat. Celle-ci est signée par : Leslie John, professeure de gestion des affaires à Harvard (États-Unis); George Loewenstein, professeur d'économie et de psychologie à l'Université Carnegie-Mellon (États-Unis); et Scott Rick, professeur de marketing à l'École de commerce Ross (États-Unis). Elle indique quelque chose qui fait froid dans le dos, à savoir qu'un rien peut inciter quelqu'un à être malhonnête…

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Travail des jeunes: Boulet veut «la législation la plus moderne»

Le ministre a rappelé qu’il existe des règles et des normes touchant le travail des jeunes.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...