Pourquoi votre évaluation de performance ne sert à rien (ou presque)

Publié le 17/12/2015 à 06:09

Pourquoi votre évaluation de performance ne sert à rien (ou presque)

Publié le 17/12/2015 à 06:09

Que faire? Laisser tomber toute forme d'évaluation? Faire autre chose à la place? Mais quoi, au juste? Pas facile à dire. Cela étant, le sondage de Towers Watson avance quelques pistes qui méritent probablement d'être explorées :

> Faire évoluer les évaluations individuelles. Exemple : intégrer aux formulaires actuels des mesures axées sur l'avenir, permettant d'évaluer à la fois le rendement continu de l'employé, le potentiel de celui-ci ainsi que la pertinence de ses talents par rapport aux besoins de l'entreprise à court et moyen termes. L'idée est ici que l'important n'est pas vraiment de procéder à un retour sur ce qui a été accompli durant l'année écoulée, mais nettement plus de dessiner ce à quoi pourrait ressembler l'année à venir, et estimer ce qui devrait être entrepris ensemble pour que l'employé puisse y contribuer au meilleur de ses possibilités.

> Priser le dialogue continuel. Au lieu d'un rendez-vous annuel ou bi-annuel visant à effectuer une évaluation individuelle de la performance, il est plus efficace d'instaurer un dialogue continuel entre le manager et l'employé à propos du rendement personnel de ce dernier. D'ailleurs, 67% des employeurs sondés considèrent que leurs managers gagneraient à adopter cette démarche-là. Une démarche qui pourrait même, selon 43% des employeurs, recourir à l'utilisation de nouvelles technologies (ex.: programmes Web de reconnaissance et d'engagement, etc.).

Voilà. Les temps et les générations changent, et les vieilles méthodes de management doivent s'y plier, que cela nous plaise ou pas. Pour ma part, j'aimerais partager une suggestion avec vous, histoire de rénover le processus d'évaluation : et si l'on effectuait des évaluations non pas individuelles, mais collectives... Oui, et si on tenait davantage compte de l'équipe, de l'ambiance qui y règne, de son efficacité, de son avenir... Qu'en pensez-vous?

En passant, le moraliste français Vauvenargues disait : «Il est aisé de critiquer un auteur, mais il est difficile de l'apprécier».

Découvrez mes précédents billets

Mon tout nouveau groupe LinkedIn

Mon groupe Facebook

Mon compte Twitter

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...