Pourquoi vos employés résistent-ils tant au changement?

Publié le 10/02/2014 à 07:09

Pourquoi vos employés résistent-ils tant au changement?

Publié le 10/02/2014 à 07:09

Le continuel "Non, merci" aux effets si dévastateurs... Photo: DR

La résistance au changement. Oui, la sempiternelle résistance au changement. On y est confronté tous les jours. Chez les autres, bien sûr, mais aussi, parfois – lorsqu'on ose enfin se l'avouer – chez nous-mêmes. Et l'ennui, c'est qu'on ne sait jamais comment faire pour l'atténuer, pour ne pas dire la surmonter.

Découvrez mes précédents billets

Rejoignez-moi sur Facebook et sur Twitter

Mon livre : Le Cheval et l'Âne au bureau

La bonne nouvelle du jour, c'est qu'une étude permet d'être désormais moins démuni face à ce redoutable phénix. Celle-ci est intitulée Resistance to change in recent Italy: Some elements for a theoretical framework. Et est signée par deux professeurs d'économie : Nicolo Bellanca, de l'Université de Florence (Italie); et Stefania Innocenti, de l'Université des Nations unies à Maastricht (Pays-Bas).

Les deux chercheurs se sont posé une question intéressante : l'Italie est frappée par une crise économique dévastatrice depuis plusieurs années, comment se fait-il alors que les Italiens semblent si amorphes, c'est-à-dire si peu prompts à retrousser les manches pour changer ce qui ne va pas? Pis, pourquoi semblent-ils se complaire dans la misère, riant même sous cape des coups durs qui arrivent aux uns et aux autres au lieu de compatir et d'enfin unir leurs forces pour voler à leur secours?

Pour tenter d'y répondre, ils ont adopté une approche d'économistes. Ils ont usé de ce qu'on appelle la théorie des jeux, laquelle sert à mieux comprendre comment les gens réagissent lorsqu'ils sont confrontés à une situation particulière (dilemme, etc.). Plus précisément, ils se sont penché sur une trouvaille faite l'an dernier par Gambetta & Origgi, le "paradoxe du jeu perdant-perdant".

De quoi s'agit-il? Vous allez voir, c'est très simple…

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Vaccination obligatoire: 18 intervenants seront entendus

23/08/2021 |

La commission parlementaire durera deux jours complets, soit en personne au parlement ou en visioconférence.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...