Pourquoi tant de mensonges au bureau?

Publié le 24/10/2014 à 09:09

Pourquoi tant de mensonges au bureau?

Publié le 24/10/2014 à 09:09

Parfois, on ment sans presque s'en rendre compte... Photo: DR

J'ai aujourd'hui une question pour vous. Une question dérangeante. Très dérangeante. La voici : «À votre avis, combien de fois par jour vos collègues vous mentent-ils en pleine face?». Prenez le temps d'y réfléchir, de vous souvenir de la journée d'hier, des interactions que vous avez eues avec eux, de ce qu'ils vous ont dit, de ce qui vous a paru brièvement curieux, que vous n'avez pas vraiment relevé mais qui, au fond, était un mensonge. Oui, prenez le temps d'y penser.

Découvrez mes précédents billets

Ma page Facebook

Mon compte Twitter

Et mon livre : Le Cheval et l'Âne au bureau

Ça y est? Parfait. Je vais maintenant vous donner la réponse, qui s'appuie sur une étude : une personne normale (comprendre : quelqu'un qui n'est pas un menteur compulsif, et il y en a, malheureusement…) prononce, en moyenne, un mensonge toutes les 3 à 5 discussions. Ce qui signifie que si vous avez eu hier entre 3 et 5 discussions avec des collègues, il y a eu au moins une fois où l'un d'eux vous a menti en pleine face. Saisissant, n'est-ce pas?

Bon. Vous allez me dire qu'il y a des mensonges qui ne prêtent pas à conséquence. Des "petits mensonges", comme de dire le contraire de ce qu'on pense pour faire plaisir à autrui. Un exemple simple : une collègue s'est visiblement fait faire une permanente et vous lui dîtes combien ça lui va bien, alors que vous pensez tout le contraire. Soit, néanmoins cela peut vite mal tourner : imaginez que quelqu'un ne dise pas le fond de sa pensée lors d'une réunion à propos du nouveau projet présenté par le boss… Vous voyez?

D'où l'intérêt, je pense, de regarder comment se génèrent et se propagent les mensonges au sein d'une équipe. Ce qu'a justement fait Dan Ariely, professeur de psychologie et d'économie comportementale à l'Université Duke à Durham (États-Unis) et auteur du bestseller C'est (vraiment?) moi qui décide (Flammarion, 2008), avec trois autres chercheurs – Heather Mann, Ximena Garcia-Rada et Daniel Houser –, dans le cadre d'une étude intitulée Everybody else is doing it: Exploring social transmission of lying behavior. Voici comment ils s'y sont pris…

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...