Pourquoi tant d'employés quittent-ils Google?

Publié le 30/07/2013 à 09:59, mis à jour le 31/07/2013 à 07:48

Pourquoi tant d'employés quittent-ils Google?

Publié le 30/07/2013 à 09:59, mis à jour le 31/07/2013 à 07:48

Les bureaux rigolos n'y font rien...Photo : DR

BLOGUE. C'est l'un des secrets les mieux gardés de Google : son taux de roulement du personnel est l'un des pires des États-Unis. C'est du moins ce qui ressort d'un classement réalisé par le cabinet-conseil PayScale dans lequel il apparaît que la moitié des employés de la firme de Mountain View quittent ses rangs juste après y avoir passé une année. Oui, vous avez bien lu : au bout d'un an seulement, la moitié s'en vont ailleurs!

Découvrez mes précédents billets

Rejoignez-moi sur Facebook et sur Twitter

Pourtant, Google ne cesse de trôner en tête des palmarès des employeurs de rêve, en particulier celui du magazine Fortune, et ce, sans discontinuer depuis 2007. De fait, nous avons tous déjà entendu parler des conditions de travail exceptionnelles qui sont offertes par Google : les repas bios gratuits; les espaces de bureau rigolos; les gyms modernes; la possibilité de travailler sur ses projets personnels pendant 20% de son temps de travail; etc.

Idem, Google figure toujours au top des sondages de satisfaction des employés. Dans le dernier palmarès établi à ce sujet par le magazine Forbes, il a obtenu un score de 84%, l'un des meilleurs. Un exemple frappant : avec un salaire médian de 107 000 dollars américains par an, les employés touchent une paye 12% supérieure à celle du marché, d'après les données de PayScale; d'autres firmes réputées comme Apple et Yahoo! se montrent moins généreuses, avec une paye respectivement supérieure de 9 et de 8% supérieure au marché.

Alors? Comment expliquer un tel mystère? Pourquoi les employés quittent-ils si vite ce qui est vraisemblablement l'un – si ce n'est le – meilleur employeur de la planète?

La réponse à cette terrible interrogation se trouve, à mon avis, dans une autre donnée fondamentale de la main-d'œuvre de Google. 29 ans. Soit l'âge médian de ses employés.

Je m'explique… Un âge médian de 29 ans signifie que la moitié des employés de Google ont moins de 29 ans. C'est-à-dire qu'ils n'ont guère d'expérience professionnelle au moment de leur embauche : tout juste diplômés, ils ont pris leur courage à deux mains, postulé auprès de l'employeur de leur rêve et obtenu une place grâce à leur talent ainsi qu'à leur don pour répondre aux fameuses questions bizarroïdes des ressources humaines de Google, du genre «Combien de balles de golf peut-on faire entrer dans un bus scolaire?».

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Les ventes de véhicules automobiles ont reculé de 13% en avril au Canada

140 785 véhicules légers neufs ont été vendus en avril, soit à peine plus que les 140 460 vendus en mars.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...