Oubliez le réseautage. Nouez plutôt de vrais liens!

Publié le 11/03/2020 à 06:06

Oubliez le réseautage. Nouez plutôt de vrais liens!

Publié le 11/03/2020 à 06:06

L'idée, c'est de miser sur l'authenticité... (Photo: 7shifts/Unsplash)

BLOGUE. Personne ne peut rencontrer le succès seul. Il nous faut toujours un coup de main de la part de la bonne personne, ou mieux encore, des bonnes personnes. C’est là une évidence.

Le hic? C’est que c’est plus facile à dire qu’à faire. Comment trouver la bonne personne? Pis, les bonnes personnes? Et comment obtenir un coup de main de leur part? Si ça se trouve, c’est carrément «Mission: Impossible» dans la plupart des cas de figure…

Bon. Pas de panique. J’ai une bonne nouvelle pour vous si jamais cette interrogation vous taraude vraiment. C’est qu’il y a moyen d’y parvenir, et même plus aisément que ce que vous imaginez.

Ce moyen, je l’ai déniché dans l’édition du 3 janvier 2020 du magazine français Madame Figaro, entièrement consacré à la réussite en affaires. Un numéro formidable, qui traite, entre autres, du concept d’écologie du travail ainsi que de la puissance du collectif. Un numéro dont un des articles présente trois trucs ultra simples pour se bâtir un cercle professionnel à la fois solide et efficace…

«Votre méthode de réseautage est-elle efficace? est-il mentionné dans l’article de Madame Figaro. Selon Suzy Welch, journaliste et auteure de best-sellers comme «10 minutes – 10 months – 10 years : A life-transforming idea», le réseautage est une perte de temps. Oui, une perte de temps. Pour avancer, assure-t-elle, nouez plutôt des liens sincères.

Suzy Welch est journaliste et auteure de best-sellers. (Photo: Getty Images)

1. Investissez-vous

«L’essentiel d’un réseau n’est pas le nombre de contacts, mais la teneur et la régularité des liens que l’on entretient. «Construire son réseau, c’est créer du lien avec un groupe de personnes autour d’un sujet, d’une passion, d’une conviction, ou encore d’intérêts communs, dit Sophie Vernay, cofondatrice du réseau Financi’Elles. Pour espérer en tirer un bénéfice, il faut être prêt à y consacrer du temps; une démarche superficielle sera toujours décevante.»

2. Construisez à votre mesure

On a parfois l’impression de ne jamais avoir le temps pour réseauter, encore moins pour entretenir les liens que l’on vient tout juste de nouer. Mais cette impression est fausse.

«Un bon réseau, c’est avant tout un cercle dans lequel on se sent bien, poursuit Mme Vernay. Où l’on se sent reconnu et même adopté.»

La clé? C’est donc la sincérité.

3. Donnez pour recevoir

«Vos contacts viendront à votre aide si, et seulement si, vous n’en attendez rien, explique Mme Vernay. Car si vous entrez dans un groupe par intérêt, les autres membres le ressentiront rapidement et auront tôt fait de vous écarter.»

D’où l’utilité de se montrer curieux des autres, de ce qu’ils font comme de ce qu’ils sont. De se soucier véritablement de son interlocuteur. De spontanément offrir son temps et ses ressources pour l’aider à surmonter un obstacle complexe ou à atteindre un objectif audacieux. Bref, d’écouter attentivement et d’agir adéquatement.

On le voit bien, ce qui fait dès lors la différence, c’est l’attitude. Positive et engagée. Pour ne pas dire bienveillante.

Si l’on parvient à l’adopter en permanence, il ne sera nul besoin à l’avenir de demander l’aide des autres, elle vous sera offerte d’emblée. Car chacun aura pris conscience, grâce à votre belle attitude, de l’importance vitale de l’entraide au sein du cercle.

PLUS : Le truc génial de Suzy Welch pour toujours faire le bon choix! 

Voilà. Plus la peine de perdre votre temps à des cocktails d’affaires guindés et autres événements rassemblant tellement de gens que l’on n’a plus aucune chance de croiser la perle rare. Donnez-vous la peine de bâtir vous-même votre cercle d’affaires réunissant une poignée de gens vibrant pour le même centre d’intérêt que vous, celui qui vous permettra de voler de succès en succès sur le plan professionnel. Prenez ensuite le temps de cultiver ce cercle comme l’on cultive un jardin secret. Et le tour sera joué!

En passant, l’artiste français Abd al Malik a confié en 2015 au magazine français Télérama : «La véritable irrévérence aujourd’hui, c’est faire du lien dans une époque qui sépare les êtres».

*****

Découvrez mes précédents billets

Mon groupe LinkedIn

Ma page Facebook

Mon compte Twitter

Et mon dernier livre : 11 choses que Mark Zuckerberg fait autrement

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Sur le même sujet

Comment gagner en bien-être (en dépit du confinement)?

BLOGUE. Une astuce aussi élémentaire qu'efficace permet d'y parvenir, selon le dernier livre de Rolf Dobelli...

Confinés, voici comment trouver un sain équilibre de vie!

30/03/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. En passant de la «distanciation sociale» à la «solidarité expansive», grâce à ces quelques conseils pratiques...

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...