Olivier Schmouker - Pourquoi tant d'incrédulité dans le scandale DSK?

Publié le 17/05/2011 à 09:22, mis à jour le 17/05/2011 à 10:15

Olivier Schmouker - Pourquoi tant d'incrédulité dans le scandale DSK?

Publié le 17/05/2011 à 09:22, mis à jour le 17/05/2011 à 10:15

Quel est votre jugement personnel sur cet homme? Photo : Bloomberg.

BLOGUE. L’air las et la mine sombre. Tel est apparu hier Dominique Strauss-Kahn (DSK) au tribunal pénal de New York pour se voir prononcer un placement en détention préventive, inculpé d’agression sexuelle, de tentative de viol et de séquestration. Coupable? Il en donnait l'impression. Non coupable? Lui seul et sa présumée victime, une employée du Sofitel de Manhattan, le savent pour l'instant…

Découvrez mes précédents posts

Et beaucoup d’autres articles management sur Facebook

Et pourtant, vous comme moi, sans nul doute, étions totalement incrédules quand nous avons appris la nouvelle, cette fin de semaine. DSK, un violeur? Le directeur général du FMI? Incroyable! Impossible! Et hier, au bureau, même chose, il y en avait même qui criaient au coup monté pour l’empêcher de succéder à Nicolas Sarkozy à l’Élysée. Pas vrai?

Tout cela m’a inspiré une réflexion : sommes-nous incrédules parce qu’il est le directeur général du FMI, et donc parce qu’il bénéficie d’un statut social prestigieux? Notre incrédulité serait-elle la même face à un simple dirigeant d’une PME inconnue qui aurait tenté d’abuser d’une femme de chambre? Et de manière plus générale, quelle est notre attitude envers un collègue qui transgresse un interdit? Et envers notre boss? Cela fait-il une différence?

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Le système fédéral de crédits compensatoires pour les GES est lancé

Selon les militants écologistes, tout cela n’est qu’un moyen de permettre aux industries de continuer de polluer.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...